Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 

Habitat

Présentation

  • : Le blog de habitat-durable
  • : A travers le cadran de notre société, l'abondance de l'actualité inonde notre quotidien, l'enjeu, le défi qui nous sont proposés nous amènent à porter une réelle réflexion sur la conséquence de nos actions, mais pour quel enjeu, et quel défi ?..
  • Contact

Recherche

zview.fr

ZVIEW

 

zview.fr

 

Articles Récents

9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 06:50

adivet-congres-mondial-batiments-vegetalises--L-g4l7Ze.jpgCongrès mondial des bâtiments végétalisés, à Nantes du 9 au 13 septembre 2013

Le Congrès mondial des bâtiments végétalisés à la Cité des Congrès de Nantes, du 9 au 13 septembre 2013

Après le Canada, le Mexique et la Chine, la France, l’un des premiers pays au monde pour la végétalisation des bâtiments en façades et toitures (1,5 millions m2/an), accueille le Congrès mondial des toits et murs végétalisés.

L’ADIVET, association française des toits et façades végétales regroupant les acteurs de la filière végétalisation, a choisi Nantes, capitale verte européenne 2013 et la Région des Pays de la Loire, emblème de la filière végétale, pour célébrer la végétalisation du bâtiment, enjeu de la ville du futur. Organisé par l’ADIVET, sous l’égide du réseau international WGIN (World Green Infrastructure Network), le World Green Infrastructure Congress proposera un programme associant formation, conférences, salon professionnel et visites de sites.

Plusieurs dizaines de conférenciers (scientifiques et professionnels), des grands noms de l’architecture, du paysage et du bâtiment (Michel Péna, Emilio Ambaz, Patrick Blanc,...), s’adresseront aux 600 participants attendus. Elus, décideurs, acteurs issus de la filière (entreprises amont/aval du secteur, entreprises du paysage, maîtres d’ouvrage privés et publics, architectes, urbanistes, architectes paysagistes, acteurs de la recherche et de l’expérimentation) venus du monde entier, pourront ainsi échanger sur les dernières avancées tant techniques que scientifiques, débattre des enjeux sociétaux, environnementaux et politiques de la végétalisation des bâtiments.

Ce Congrès sera l’occasion de présenter les résultats des programmes français et étrangers sur les impacts écosystémiques de la végétalisation du bâtiment (le climat en ville, la gestion des eaux pluviales, l’isolation thermique, la biodiversité, le bien-être...), d’inventorier et d’analyser les tendances en matière d’innovations technologiques, de partager les expériences rapportées du monde entier, de débattre de la gouvernance pour faire progresser la cause de la nature en ville.

En complément des conférences et tables rondes (les 10 et 11 septembre 2013), des moments forts et complémentaires seront proposés :

• le 9 septembre, une journée de formation animée par les experts de la végétalisation des toitures et des façades, et présentation officielle des résultats du programme de recherche VegDUD,

• les 10 et 11 septembre, un salon/exposition réunira 40 exposants,

• le 11 septembre, un programme spécial sera proposé aux élus et décideurs,

• les 12 et 13 septembre, des programmes de visites de sites emblématiques (toitures, façades, infrastructures végétalisées) en région Pays de Loire et en Ile de France.

Le Congrès sera enfin l’occasion de récompenser les lauréats du concours étudiant « Quel habitat végétalisé en 2100 ? » organisé par Agro Campus Ouest, Plante & Cité et l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes.

World Green Infrastructure Congress 

Les thèmes abordés…

La végétalisation du bâti, défi de la ville de demain

La France est devenu au fil des 10 dernières années un des premiers pays au monde avec plus un million de m2 par an en termes de végétalisation extensive et semi-intensive. Dans le même temps la végétalisation des façades (murs végétaux) a connu un indéniable engouement.

En réponse à des attentes sociétales légitimes (nature, bien être en ville, développement durable) la croissance du marché s’affirme en s’appuyant sur la créativité des architectes, urbanistes et paysagistes, le savoir-faire des entreprises du secteur du bâtiment, du paysage. Cette dynamique est accompagnée et soutenue par des programmes de recherche partout dans le monde qui travaillent à la compréhension des phénomènes, au développement des procédés et des systèmes capables de répondre aux attentes des maîtres d’ouvrage (gestion des eaux pluviales, climat de ville et confort d’été, biodiversité,…).

 

La ville en vert suscite ainsi de grands espoirs au regard des enjeux climatiques, sociaux, politiques.

En termes d’analyses, toutes disciplines scientifiques confondues, en termes de stratégies industrielles et commerciales, en termes de politique règlementaire et de gouvernance, ils nécessitent de traiter la question depuis l’écosystème jusqu’à l’écocité ! C’est l’objet du programme du congrès WGIC2013 de se situer à différents échelle : à l’échelle du bâtiment, à l’échelle du support (toits ou murs), à l’échelle du système (des systèmes) et de ses composants, voire à l’échelle de la particule et de la cellule pour l’étude des phénomènes physico chimique et biologiques.

Riche de communications à haute valeur scientifique et technologique, le programme bénéficiera de la dimension internationale du congrès. Il s’appuiera résolument sur des communications transversales et pluridisciplinaires, des approches concrètes donnant une large place au débat, à l’échange de pratiques et d’expérience.

 

Les principaux axes et questionnements sont les suivants :

Impacts et effets

La végétalisation du bâtiment et précisément les toitures végétalisées sont présentés comme étant capables de répondre  à plusieurs critères en matière d’environnement, de confort. Que nous disent les dernières recherches en matière de performance et d’impacts ? Quelles sont les performances réelles en termes de gestion de l’eau, gestion des eaux pluviales, thermique, climat de ville, phonique, dépollution, biodiversité? Quelle est la contribution du bâtiment végétalisé au bien être et au confort des citoyens ?

 

Enjeux écologiques et humains

Parmi les enjeux écologiques, environnementaux et humains que doit relever la ville durable de demain, la biodiversité est évidemment un enjeu majeur. Comment aménager des espaces écologiques dans les milieux urbains et périurbains pour préserver et stimuler la biodiversité ? Quelle est l’écologie de la ville ? Quelle est la contribution du bâti végétalisé en la matière? Quelles sont les contraintes et les limites ? Comment les repousser ? La végétalisation des bâtiments est-elle une réponse à la densification urbaine ?

En quoi et comment la végétalisation contribue-t-elle à la création, à la mise en valeur, à la pérennisation  du patrimoine et à son identité ? La végétalisation des bâtiments est-elle un facteur de lien social  et comment? Dans quelle mesure la végétalisation des toitures fait-elle partie intégrante de la politique sociale de la cité ?

 

Economie 

Quelles méthodes de mesure, quels résultats en termes micro et macro-économiques ? Comment calculer le retour sur investissement ? Sur quelle durée se situer ?

Comment optimiser l’intervention des différents acteurs en termes de relations contractuelles et de management de chantier ?

Quel impact pour les secteurs concernés du bâtiment (architectes, urbanistes, économistes, entreprises) et du végétal (producteurs, aménageurs) ? La végétalisation des bâtiments est-elle source de nouveaux emplois à terme ? A quelles conditions ?

Jusqu’à quel point l’installation de végétaux sur des toitures peut-elle jouer un rôle dans la l’approvisionnement agricole des habitants (agriculture urbaine), dans la création d’un nouveau type de circuit-court ? S’agit-il d’une fonction économique ou d’abord sociale ?

 

Politique urbaine et  paysages

En ville mais aussi en milieu rural, la végétalisation du bâtiment est présente dans de nombreux projet architecturaux et d’urbanisme répondant à des critères environnementaux stricts et de confort de vie. En rapport avec la santé physique et mentale des citoyens, la gestion technique des bâtiments, des quartiers et de villes est au coeur des projets politiques conduisant à la naissance d’une véritable ingénierie écologique urbaine.

Quels objectifs sont poursuivis dans les projets d’aménagement qui intègrent la végétalisation ? Quelle démarche en termes de planification dans les éco-quartiers par exemple ? Quels sont les critères de choix et de décision ? Quel rôle la végétalisation peut-elle jouer en matière de rénovation/réhabilitation de bâtiment et de quartier ?

Comment la gestion de l’eau en quantité et qualité tient elle compte de la végétalisation de bâtiments ? Comment mesurer l’efficacité  des décisions politiques  et sur quelle durée ?

Quelles sont les politiques d’incitation à mettre en œuvre aux différentes échelles du territoire pour développer la végétalisation des zones urbaines et des bâtis en général ? Sur quels outils réglementaires s’appuyer, comment les faire évoluer? Quels sont les enseignements des bonnes pratiques des villes ? Quels outils envisager pour l’action ?

 

Innovation

La végétalisation du bâtiment est riche d’une pratique ancestrale dans un certain nombre de contrées. Les pratiques et enjeux ont évolué. L’innovation technique est aujourd’hui le moteur du développement de la végétalisation du bâtiment pour répondre aux nouvelles attentes dans des aires géographiques très variées, pour répondre à des contraintes techniques, règlementaires et économiques. Que nous enseignent les réalisations passées et récentes en matière de technologie ? Quels sont les problèmes encore à résoudre ? Quelles pratiques innovantes peut-on partager ?  

 

Règlementation, normalisation et labellisation

Les réglementations, normes, outils de certification sont des garants de qualité, des instruments indispensables de gestion de projet des outils de politique d’aménagement. Que nous enseigne une analyse comparée des différentes politiques réglementaires en Europe notamment ? Quelles évolutions en attendre notamment à la faveur d’une harmonisation européenne ? Comment concilier l’innovation avec la réglementation ?

 

Formation et  compétences

Les compétences sont au coeur de la réussite de chantiers de végétalisation du bâtiment  et de leur longévité. Aujourd’hui plusieurs corps de métiers sont susceptibles d’intervenir sous la direction du maître d’oeuvre. Quelle chaîne de compétence faut-il instituer pour assurer la réussite des projets ? Quelles sont les compétences spécifiques en matière de végétalisation de bâtiment ? Quels types de cursus mettre en œuvre et avec quels partenaires de la formation et de l’éducation ?  À quel niveau ? En formation initiale et en formation continue ?

Partager cet article

commentaires

Create a free blog on OverBlog.com! - Contact - Terms -