Habitat

Présentation

  • : Le blog de habitat-durable
  • : A travers le cadran de notre société, l'abondance de l'actualité inonde notre quotidien, l'enjeu, le défi qui nous sont proposés nous amènent à porter une réelle réflexion sur la conséquence de nos actions, mais pour quel enjeu, et quel défi ?..
  • Contact

Recherche

zview.fr

ZVIEW

 

zview.fr

 

Articles Récents

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 07:44

paris.jpgJour-Nuit, l’éclairage des bâtiments, un potentiel d’économies d’énergie estimé à 16 TWh 

Alors que la parution de l’arrêté relatif à l’éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels afin de limiter les nuisances lumineuses et les consommations d’énergie a eu lieu ce 25 janvier dernier,  le Syndicat de l’éclairage a ‘’salué’’ cette mesure mais la juge incomplète.

Cet arrêté s’inscrit dans la démarche d’une réduction de l’empreinte de l’éclairage artificiel sur l’environnement nocturne. Les éclairages artificiels nocturnes peuvent constituer une source de perturbations significatives pour les écosystèmes, en modifiant la communication entre espèces, les migrations, les cycles de reproduction ou encore le système proie-prédateur. L’impact de la lumière artificielle nocturne sur le sommeil, en perturbant l’alternance jour-nuit, a également fait l’objet de réflexions par l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV), qui proposera des actions courant 2013, précise le ministère du développement durable.

Ce texte fait ainsi de la France l’un des pionniers en Europe dans ce domaine.

Il constitue également une mesure de sobriété énergétique. Estimées à 2TWh par an par l’ADEME, les économies d’énergie attendues équivalent à la consommation électrique annuelle d’environ 750 000 ménages. Cette disposition permet d’éviter le rejet chaque année de 250 000 tonnes de CO2.

Ces chiffres sont contestés par le Syndicat de l’éclairage avançant une estimation seulement de 0,5 TWh, et qui regrette que cet arrêté ne traite pas les consommations d’énergie pour l’éclairage pendant les heures d’activité qu’il fasse jour ou nuit (soit au moins 90 % de ces consommations). Or, le potentiel d’économies d’énergie en éclairage est estimé à 16 TWh au total : on est bien au-delà des 2 TWh espérés ! Il faut donc avoir davantage d’ambition si l’on veut réduire significativement ces consommations d’énergie.  Peut-être faudra-t-il attendre 33 ans pour atteindre une telle ambition...?

Eclairage-.jpg

Cet arrêté concerne à la fois l’éclairage intérieur émis vers l’extérieur des bâtiments non résidentiels (vitrines de commerces, bureaux...) et l’éclairage des façades de ces mêmes

Bâtiments (à l’exclusion des installations destinées à assurer la protection des biens, sous réserve qu’elles soient asservies à des dispositifs de détection de mouvement ou d’intrusion).

Un bilan du dispositif sera réalisé en janvier 2014.

A partir de son entrée en vigueur, le 1er juillet 2013 :

-            les éclairages intérieurs de locaux à usage professionnel devront être éteints une heure après la fin d’occupation desdits locaux ;

-            les éclairages des façades des bâtiments seront éteints au plus tard à 1 heure du matin ;

-            les éclairages des vitrines de magasins de commerce ou d’exposition seront éteints au plus tard à 1h du matin, ou une heure après la fin d’occupation desdits locaux si celle-ci intervient plus tardivement.

En ce qui concerne les façades et les vitrines, le texte prévoit la possibilité pour le préfet d’accorder des dérogations pour la veille des jours fériés chômés, la période des illuminations de Noël, lors d’événements exceptionnels à caractère local, ou dans des lieux présentant un intérêt touristique exceptionnel définis par l’article L. 3132-25 du code du travail.

Des règles portent également sur les conditions d’allumage :

-            les vitrines de magasins de commerce ou d’exposition pourront être allumées à partir de 7 heures du matin ou une heure avant le début de l’activité si celle-ci s’exerce plus tôt ;

-            les éclairages des façades des bâtiments ne pourront être allumés avant le coucher du soleil.

Ainsi, pour l’industrie de l’éclairage, la seule façon pertinente de s’assurer de l’application de cet arrêté est d’inciter au recours à des systèmes intelligents qui prennent en compte le fonctionnement des installations d’éclairage sur 24 heures. En effet, ces automatismes simples permettront de garantir en permanence la variation de l’éclairage en fonction des apports gratuits de lumière du jour et de la détection de la présence des personnes, jusqu’à l’extinction en cas d’inoccupation des locaux. Pour une maitrise de la consommation de l'éclairage...

Le Syndicat de l’éclairage reste résolument optimiste quant à l’installation de produits performants (luminaires efficaces, notamment à LED, et systèmes de gestion) puisque Delphine Batho a annoncé vouloir « promouvoir ces technologies », notamment en « [rendant] éligible les technologies d’efficacité énergétique active aux dispositifs incitatifs qui seront inclus dans le projet de décret pour la rénovation énergétique des bâtiments tertiaires ». Les industriels continueront à être force de propositions et à travailler aux côtés du gouvernement pour qu’un texte consensuel qui permette d’importantes économies d’énergie voie le jour rapidement.

Le pire, pour les entreprises, commerces et gestionnaires de bâtiments (publics et privés), serait d’investir aujourd’hui dans des équipements simplistes d’allumage/extinction. Ils risqueraient de devoir les remplacer par d’autres plus complets et plus performants, capables de piloter efficacement l’éclairage de jour comme de nuit. Ces derniers offrent des retours sur investissement rapides au regard de la durée de vie. Il est donc d’autant plus important que le futur décret pour la rénovation énergétique des bâtiments tertiaires complète cet arrêté et s’applique dans la foulée.

Night-Light-city11.jpg

Partager cet article

Published by Lucvieri - dans ''Lumière''
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog