Habitat

Présentation

  • : Le blog de habitat-durable
  • : A travers le cadran de notre société, l'abondance de l'actualité inonde notre quotidien, l'enjeu, le défi qui nous sont proposés nous amènent à porter une réelle réflexion sur la conséquence de nos actions, mais pour quel enjeu, et quel défi ?..
  • Contact

Recherche

zview.fr

ZVIEW

 

zview.fr

 

Articles Récents

4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 07:54

Les-Franc-ais--la-crise-et-l-environnement.jpgLes Français, la crise et l’environnement ???

La crise s'enlise, quelle conjoncture pour l'environnement en France ?

Dans le cadre de son baromètre annuel, l’ADEME publie pour la première fois cette année l’étude Les Français face à la crise du long terme pour mesurer l’évolution des valeurs et modes de vie des Français et la place que l’environnement pourrait tenir. Cette étude vient en complément des autres études annuelles, Les Français et l’environnement et Les Français et l’effet de serre.

Ce baromètre permet à l’ADEME d’observer les tendances et les évolutions des valeurs et des comportements des Français dans ces différents domaines pour comprendre leurs préoccupations, identifier les freins et les leviers pour faire évoluer les comportements en faveur d’un modèle plus durable.

Dans un contexte de préoccupations économiques et financières, ces études démontrent que la crise a un impact sur leur implication à l’égard des questions environnementales : malgré une bonne connaissance de ce qu’est le développement durable et un regain de confiance envers la communauté scientifique, c’est le plaisir et l’appréciation du moment présent qui priment sur les questions écologiques.

Etude « Les Français face à la crise du long terme » Le plaisir à court terme est une priorité pour 8 Français sur 10

Pour la première fois cette année, l’ADEME a cherché à définir les tendances d’évolution des valeurs et modes de vie des Français, afin de connaitre la place que l’environnement pourrait tenir. Les principales craintes des Français portent sur leur situation économique et financière : 69% des Français interrogés pensent que, d’un point de vue économique, « la prochaine génération vivra plus mal que la génération actuelle ». Le constat est sans appel : les Français ne veulent pas sacrifier leur bien-être présent à un futur de plus en plus incertain et se recentrent sur la sphère personnelle et l’hédonisme : vivre le moment présent est une priorité pour 8 Français sur 10.

L’instantané passe par le désir de consommer malgré la dégradation du pouvoir d’achat : plaisir et contrainte budgétaire sont étroitement liés. En 2008, 58% des Français estimaient que « consommer mieux » c’était « consommer moins » : aujourd’hui ils ne sont plus que 54%. Faire évoluer les modes de vie des Français vers des modèles plus durables ne sera possible qu’en tenant compte de leurs préoccupations dominantes : plaisir, accessibilité financière et santé.

Enquête « Les Français et l’environnement » 1 Français sur 2 connait la définition du « Développement durable »

Connue de seulement un tiers des Français en 2004, la notion de Développement durable gagne en notoriété : début 2012, 52% des Français déclarent avoir une idée « très ou assez précise » de ce que recouvre cette expression. La définition est synonyme de préoccupations environnementales pour 64% des Français (+ 5 points par rapport à 2009).

Cette enquête met également en avant une notoriété de l’écolabel européen1 en berne : 30% des Français disent connaître le logo à « petite fleur » contre 35% en 2011. Cette baisse pourrait s’expliquer, en partie, par le léger recul (3 points) de la sensibilité environnementale2. Plus une personne y est sensible mieux elle connaît le logo.

Enquête « Les Français et l’effet de serre » 76 % des Français estiment que les scientifiques évaluent correctement les risques

Après une période de relative défiance à l’égard de la communauté scientifique sur le changement climatique (34% des Français estimaient en 2010 que les scientifiques exagéraient les risques), les Français lui expriment à nouveau leur confiance : 76 % estiment que les scientifiques évaluent correctement les risques, contre 72 % en 2011, une progression de 4 points en un an.

La question climatique fait l’objet d’une demande croissante d’informations : près d’un interviewé sur deux (46%) considère qu’on ne parle pas suffisamment du réchauffement climatique dans les media. C’est une forte progression par rapport à 2010 (33%) et 2011 (34%). Comme l’an dernier, les plus jeunes sont particulièrement sensibilisés : 54% des moins de 35 ans souhaiteraient que le sujet soit davantage abordé.

Et pourtant  Les français de plus en plus sensibles à l’environnement … et acteurs de son développement

Partager cet article

Published by Lucvieri - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog