Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 

Habitat

Présentation

  • : Le blog de habitat-durable
  • : A travers le cadran de notre société, l'abondance de l'actualité inonde notre quotidien, l'enjeu, le défi qui nous sont proposés nous amènent à porter une réelle réflexion sur la conséquence de nos actions, mais pour quel enjeu, et quel défi ?..
  • Contact

Recherche

zview.fr

ZVIEW

 

zview.fr

 

Articles Récents

22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 08:36

Claude ParentUn centre commercial de Sens, édifié par Claude Parent, inscrit au titre des monuments historiques

Ainsi, le ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, a annoncé l’inscription au titre des monuments historiques le centre commercial de Sens (Yonne), conçu par l’architecte Claude Parent, Grand Prix national de l’architecture.

Inscrit par arrêté préfectoral du 10 juin 2011, le centre commercial conçu
par Claude Parent, à Sens (Yonne), entre 1967 et 1970, a été apprécié comme digne d’intérêt, et considéré en bon état, « … en raison de sa qualité architecturale remarquable, de son importance dans l’œuvre architecturale de Claude Parent, auteur de concept fondateurs de l’architecture contemporaine, et de ce fait dans l’histoire de l’architecture ».

Claude Parent2

L’édifice, réalisé à l’époque pour la société GEM, demeure actuellement l’un des seuls centres commerciaux en parfait état tant dans son architecture que dans son activité, hormis la galerie marchande partiellement fermée pour raisons de sécurité.

Cet édifice représente avec ses rampes de béton brut l'une des dernières expressions complètes de la théorie de la fonction oblique, établie par Claude Parent avec Paul Virilio, dans le cadre du groupe de recherche « Architecture principe ».

Claude Parent3

Cette vision s’impose à Claude Parent comme une rupture avec le conformisme architectural de l’époque, il fait apparaître une nouvelle représentation architecturale dit de l’oblique. La construction de l’église Sainte-Bernadette-du-Banlay entre 1963 et 1968 sera l’avènement de la culture de l’oblique contrastant avec les représentations traditionnelles et portera ses inspirations dans les considérations utiles et sociales accompagnée de Paul Virilio. « Utopiste du territoire », comme le qualifiait récemment Paul Virilio, son complice dans l’aventure de la « Fonction oblique », Claude Parent est l’un des héros de la modernité. L’expérimentation est son champ d’investigation permanent. Sainte-Bernadette est tout à la fois l’accomplissement des recherches sur le brutalisme, l’avènement d’une culture de l’oblique en rupture avec l’horizontalité du plan moderne, mais surtout un événement culturel d’une rare violence où une forme militarisée incarne la culpabilité, la conscience collective de la destruction.

Claude Parent1

Explorant toute recherche, notamment anticonformiste et des règles strictes du modernisme architectural, Claude Parent instaure, à travers la fonction oblique, une
remise en question des pratiques du corps physique et social, en le replaçant au centre même de l’architecture. Loin d’être une simple lubie de la pente, la fonction oblique agit comme une transformation du
paysage et du rapport au corps, par basculement de l’horizon.

Une fonction de l’oblique qui unie les différents espaces du site et rassemble cette architecture urbaine par la fréquence environnementale et matérielle.

Après les Villes cônes projetées en 1960 avec Lionel Mirabaud, sa collaboration avec Paul Virilio et la fondation de l’agence « Architecture principe » lui permette de formaliser la notion de Fonction oblique traduite alors par les dessins du Potentialisme mais aussi par ceux des Vagues, des Turbosites, des Failles... Encore utopique, cet avènement d’un espace critique revendiqué par l’exposition « Exploration du futur » à la Saline d’Arc-et-Senans devient concret avec la construction de l’église Sainte-Bernadette-du-Banlay à Nevers (1963-1968).

Le radicalisme spatial de Claude Parent croise la vision socio-critique de Paul Virilio, les vagues dynamiques de béton de Bordeaux-Le-Pecq se referment dans la compacité de l’image du bunker, certainement affirmée par un Paul Virilio qui, dès 1958, a entamé comme photographe une vaste archéologie industrielle des bunkers du mur de l’Atlantique.

« Architecture principe » mènera à bien d’autres recherches, la réalisation de l’usine Thomson-Houston, le projet de la Maison Mariotti mais aussi la proposition de la véritable performance que représentait l’Instabilisateur pendulaire, soit l’expérimentation par les architectes eux-mêmes des effets d’une vie à l’oblique sur une période de plusieurs mois.

Ce credo d’une transformation sociale liée à une autre pratique de l’espace mènera Claude Parent, alors séparé de Paul Virilio, à une vaste campagne d’action culturelle s’incarnant dans le réseau des maisons de la culture. La construction de praticables permettant à tout un chacun de faire l’expérience du vivre à l’oblique trouvera son accomplissement avec la réalisation de quatre grands hypermarchés qui mêleront encore le brutalisme du béton hérité de Sainte-Bernadette et l’expérience collective des pentes.

Jusqu’au milieu des années 70, Claude Parent déploiera ce même vocabulaire pour des projets d’habitation (Toueg, Woog, Illés) qui ne trouveront leur concrétisation qu’avec la réalisation de l’appartement d’André Bellaguet, le réaménagement de sa maison de Neuilly, toutes deux articulées autour de plans obliques, ou avec la maison de l’artiste Michel Carrade.

La fermeture de l’agence marque dans le milieu des années 70 une période de doute qui correspond pleinement à la désillusion de l’après 68, au départ de l’agence de collaborateurs que Claude Parent a formés, comme Jean Nouvel, et à la nécessité d’un repositionnement prenant en compte les transformations de la demande sociale et politique de l’architecture.

Cette rupture consacre une certaine prise de distance avec le credo d’une aspiration esthétique collective. Tout en poursuivant ses recherches graphiques sur une syntaxe spatiale de plus en plus riche (Colères et envahissements, les Routes, les Cascades, les Tombes), Claude Parent cherchera à impliquer l’oblique dans des programmes beaucoup plus concrets. Le concours pour le PAN de 1974 ainsi que la Maison oblique minimale avec François Seigneur montrent ce pragmatisme.

A l’inverse, son brutalisme formel semble s’être incarné dans une aspiration politique et sociale beaucoup plus vaste, notamment dans le domaine du nucléaire. Claude Parent s’engage d’abord comme conseiller du programme nucléaire d’EDF qui impliquera des architectes comme Willerval, Taillibert ou Andreu... En rupture avec ses collègues, non seulement il l’assume mais il le revendique, multipliant les publications et les recherches sur l’intégration des constructions dans le paysage, sur leur mise en couleur, afin de donner à l’architecture industrielle une qualité plastique jusqu’alors inenvisagée. S’il ne réalise finalement que des éléments des centrales de Chooz et de Cattenom, cet engagement inattendu, bien dans la logique de Claude Parent, ne manquera pas de susciter d’importantes polémiques.

Claude Parent4

Claude Parent réalisera d’autres centres commerciaux pour la société
GEM qui n’hésitera pas à faire confiance à l’architecte malgré la radicalité
de son propos, comme ceux de Reims-Tinqueux (Marne), d’Epernay-
Pierry (Marne), ou encore de Ris-Orangis (Essonne).

Claude Parent a aussi entrainé avec lui deux jeunes et talentueux architectes à la conception de ces centres commerciaux, Jean Nouvel et François Seigneur alors architectes dans l’agence de Claude Parent, une intronisation qui marquera les principes architecturaux de Nouvel et Seigneur.

La Cité de l’architecture et du patrimoine lui a récemment rendu
hommage, en lui consacrant une rétrospective qui a connu un grand
succès.

Cette nouvelle inscription traduit l’intérêt tout particulier que porte le
ministère de la Culture et de la Communication au patrimoine du XXe
siècle.

Claude Parent5

Claude Parent6

Partager cet article

Published by Lucvieri - dans Patrimoine
commenter cet article

commentaires

Create a free blog on OverBlog.com! - Contact - Terms -