Browse By

Une économie pouvant aller jusqu’à 70% par an sur les frais de carburant pour les conducteurs de véhicules électriques

Une économie pouvant aller jusqu’à 70% par an sur les frais de carburant pour les conducteurs de véhicules électriques

Une économie pouvant aller jusqu’à 70% par an sur les frais de carburant pour les conducteurs de véhicules électriques

Une enquête européenne dévoile les motivations derrière l’usage de véhicules électriques en 2017

NewMotion, le plus grand fournisseur européen de solutions de charge intelligente pour véhicules électriques révèle aujourd’hui les résultats de sa première enquête utilisateurs annuelle, dévoilant les attitudes vis-à-vis de l’utilisation des véhicules électriques à travers l’Europe. En 2016, le nombre de voitures électriques en circulation a atteint 1% de l’ensemble du parc automobile dans de nombreux pays, y compris l’Allemagne, le Danemark, la France, les Pays-Bas, la Norvège et le Royaume-uni1. À la fin de l’année 2016, il y avait 1,92 million de véhicules électriques en circulation au total, cent fois plus qu’en 20102. Avec une croissance amenée à se poursuivre, NewMotion a interrogé les premiers utilisateurs pour mieux cerner ce marché dynamique.

L’enquête a interrogé plus de 5000 utilisateurs de NewMotion à travers l’Europe sur l’usage de leur véhicule électrique (VE), y compris leurs motivations et la façon dont ils s’en servent. Elle présente un panorama intéressant du comportement d’un nombre croissant de personnes qui tirent avantage de la révolution des véhicules électriques.

À quoi ressemble le conducteur type de véhicule électrique en 2017 ? L’enquête montre que la majorité des conducteurs de VE en Europe sont des hommes (82 %) de plus de 41 ans (82 %). 92 % des utilisateurs interrogés sont mariés ou en concubinage, et la grande majorité des utilisateurs (94 %) vivent dans un foyer comprenant deux personnes ou plus.

Plus de la moitié des répondants (57 %) utilisent leurs VE pour se rendre au travail, tandis qu’un quart d’entre eux (25 %) estiment qu’ils économisent jusqu’à 60 % des frais de transport mensuels en conduisant un VE par rapport à une voiture à essence traditionnelle. 48 % ont changé leur façon de conduire pour consommer l’énergie de façon plus raisonnable. De plus, le sondage montre que les utilisateurs de VE ont mené d’autres actions écologiques hors des transports, avec 59 % d’entre eux recyclant tous les déchets du foyer, 39 % ayant des panneaux solaires installés chez eux, 23 % faisant leur compost et 22 % collectant les eaux de pluie.

L’étude a montré que le coût total d’acquisition d’un VE est plus bas que celui d’un véhicule classique à essence. Si les VE sont plus chers à l’achat et peuvent nécessiter un investissement supplémentaire pour la charge à domicile, les coûts de rechargement sont nettement moins chers comme le sont les coûts d’entretien, les assurances et les taxes, et de nombreux conducteurs de VE bénéficient de subventions publiques. L’étude de NewMotion montre qu’en comparant point par point deux véhicules de classe comparable, une Renault Clio et une Renault Zoé, le coût d’alimentation d’une voiture électrique est jusqu’à 800 € moins chère pour le même kilométrage annuel. *

Jean-Baptiste Guntzberger, directeur de la filiale France, a commenté : « Le Marché VE Français est aujourd’hui l’un des plus important d’Europe, non pas en mixte mais bien en nombre de VE roulants, ce qui signifie qu’il représente également le plus gros potentiel avec moins d’1% du parc roulant total. Ce marché est animé par de très gros acteurs nationaux tel que les constructeurs Renault et Nissan se partageant 70% du marché français.

Les immatriculations en 2016 et les annonces des constructeurs automobiles sur le développement de leur gamme électrique et hybride rechargeable confirme bien l’attrait grandissant des consommateurs pour ce nouveau mode de transport. Si l’on ajoute la volonté des politiques de conserver les aides à l’achat, 2017 se profile comme une année clé pour la mobilité électrique »

Interrogés sur ce qu’ils attendent concernant le futur de la mobilité électrique et de leur recharge, en moyenne :

  • 70% des sondés veulent voir une forme de « AirB’n’B » des véhicules électriques (souhaitant voir se développer pour les véhicules électriques, le modèle des plateformes collaboratives), accordant plus de libertés aux utilisateurs pour partager leurs véhicules à leurs voisins
  • 60% des sondés veulent des points de recharges automatiques avec des écrans pour les informer sur le volume d’énergie délivré au véhicule et jusqu’où leur véhicule pourra rouler.

De nombreux gouvernements encouragent les consommateurs à se convertir au véhicule électrique avec différentes subventions :

  • Au Royaume-Uni, les acheteurs individuels peuvent recevoir jusqu’à 35 % de subventions sur le prix du véhicule à condition qu’il satisfasse aux critères en vigueur.
  • En France, ceux-ci peuvent recevoir jusqu’à 10 000 € de subvention pour acheter un véhicule électrique.
  • En Allemagne, le gouvernement offre un avoir de 4000 € sur le prix d’une voiture tout électrique et de 3000 € pour les modèles hybrides.
  • Aux Pays-Bas les personnes achetant des véhicules électriques bénéficient de taxes d’enregistrement plus faibles.

 

1https://www.iea.org/publications/freepublications/publication/Global_EV_Outlook_2016.pdf
2http://ev-sales.blogspot.co.uk/search?updated-min=2016-01-01T00:00:00Z&updated-max=2017-01-01T00:00:00Z&max-results=50

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »