Browse By

Privilégier quelques précisions plutôt que précipitations en matière de construction bois…

Privilégier quelques précisions plutôt que précipitations en matière de construction bois…

Quelques précisions pour la maîtrise d’un projet de construction en bois …

Si le bois permet aux concepteurs et aux architectes de s’exprimer pleinement, de réaliser des formes audacieuses, de jouer sur les volumes et sur la variété des revêtements extérieurs, il nécessite des connaissances et des compétences particulières, notamment, sur les points suivants :

– choisir le bon bois (essence, traitement, performances mécaniques, etc.) et l’intégrer au bon endroit ;

– choisir des produits et des systèmes évalués selon les référentiels et/ou conformes aux normes, une certification de produit par tierce partie garantit le respect de ces normes ;

– réaliser une conception rigoureuse, surtout de la stabilité (contreventement du système articulé, portée…) ;

– avoir une maitrise globale, de la conception et de la réalisation ;

– et avoir la maitrise globale du clos et du couvert.

Dès le départ du projet, il est nécessaire de connaître les exigences thermiques acoustiques, feu, etc. qui influenceront sensiblement les choix au niveau du projet.

Avant le chantier, il faut avoir un dossier complet d’exécution des travaux.

Au moment du chantier, il faut s’entourer de professionnels compétents pour la réalisation.

Les techniques bois peuvent répondre aux problématiques issues de la nature du terrain : faible portance, circulations d’eau souterraines, présence de termites, accès difficile.

À cet effet, il faut avant tout prendre connaissance des caractéristiques du terrain, de son environnement :

• Sec ou humide.

• Plat ou déclivité.

• Bonne ou faible portance.

• Exposé ou non (neige, vent, séisme).

En fonction de ces paramètres, les constructions en bois apportent des solutions de l’ouvrage sous réserve de les intégrer dès la conception.

Maitrise-conception-bois--jpg

 

Quelques précisions sur …

DURABILITE :

Classe d’emplois-

Classes

Situation générale en usage

Exemples d’emplois

Agents de dégradations biologiques

1

À l’intérieur Menuiseries et parements intérieures à l’abri de l’humidité en ambiance régulée (parquets, escaliers et portes d’intérieure,…). • Termites dans les régions infestées.

• Insectes.

 

2

À l’intérieur ou à l’extérieur à l’abri

des intempéries

Charpentes, ossatures correctement ventillées, bardage sous abri…

 

• Insectes.

• Champignons et moisissures.

 

3

3.a

A l’extérieur, exposé aux intempéries pour bois de faibles massivités en position non horizontale.

Toutes pièces de bois de faibles épaisseurs dont la situation permet l’écoulement de l’eau et l’assèchement rapide (bardages sans rétention localisées…). • Champignons et moisissures

• Insectes.

• Termites dans les régions infestées.

3.b

A l’extérieur, exposé aux intempéries pour bois de fortes massivités en position non horizontale.

Toutes pièces de bois de forte massivité dont la situation permet l’écoulement de l’eau mais dont l’assèchement peut être ralenti par des piégeages localisés (fentes, assemblages…)(éléments de charpentes extérieures, bois empilés…).

4

À l’extérieur en contact avec le sol et/ou l’eau douce Bois horizontaux en extérieur, bois en contact avec le sol ou une source d’humidification prolongée ou permanente. • Champignons et moisissures

• Insectes

• Termites dans les régions infestées.

5

Milieu marin Toutes pièces de bois immergées dans l’eau de mer (pontons piliers…). Les parties émergées sont à considérées en classe d’emploi 4. • Térébrants marins.

 

Compatibilité essences (hors aubier) et classes d’emplois

(ce tableau permet de maîtriser les dégradations de types fongiques et insectes à larves xylophages . Aucune de ces essences n’est naturellement résistante au termite)

Essence de bois 1 2 3a 3b 4
Douglas oui oui oui non non
Mélèze oui oui oui non(1) non
Pin sylvestre oui oui oui non non
Sapin, Epicéa oui non non non non
Red Cédar oui oui oui oui non
Châtaignier oui oui oui oui oui(2)
Chêne oui oui oui oui oui(2)

(1) compatible pour un mélèze de masse volumique supérieure à 600 kg/m3

(2) compatible avec une durée de vie limitée.

A noter que l’aubier n’ayant aucune résistance naturelle, sa présence, implique une protection globale du bois par un couple traitement/process adapté. En pratique, dans bon nombre de cas, on a recours à la préservation pour conférer une durabilité, que se soit par trempage, aspersion, autoclave…

Sur le plan administratif, les concepteurs doivent connaître le cadre contractuel dans lequel ils vont intervenir : celui-ci précise les responsabilités des acteurs et leur garantie d’assurance.

En fonction du type de contrat, ils traiteront en lots séparés ou en CCMI (contrat de construction de maisons individuelles).

Attention :

L’assurance des intervenants n’empêche pas de vérifier les conditions d’assurance des produits utilisés, notamment les EPERS (éléments pouvant entraîner la responsabilité solidaire)

Le professionnel ayant la maîtrise d’œuvre devra vérifier :

– les compétences des acteurs de l’opération ;

– pour les professionnels, leurs attestations d’assurance et leurs domaines de validité ;

– pour le client, son contrat d’assurance obligatoire dommages-ouvrage ;

– la consultation de l’assureur pour la classification courante ou non de l’ouvrage et le site.

Configurations de marché :

Type de contrat

Lots séparés

Lots séparés

CCMI

CCMI

CCMI

CCMI

CCMI

Plans

¢

¢

¢

¢

Dalle de rez-de-chaussée ou sous-sol

¢

Murs

¢

¢

Charpente et/ou couverture

Fermetures

Lots techniques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

¢: Lots regroupés (ou sous la responsabilité) d’une même entreprise.

 : Lot séparé

 

Détails de construction :

Maitrise-conception-bois1

En zones termitées :

• les assises de la constructions doivent : soit être accessibles pour assurer une surveillance permanente (autorisé seulement en métropole) ,soit être équipées de barrières physiques ou physicochimiques

• les bois ou autres matériaux à base de bois participant à la stabilité de la construction (charpente , ossatures verticales et horizontales , voiles de contreventements …) doivent être protégés des termites . Ce qui implique un traitement de préservation adapté pour la plupart des essences utilisées en métropole actuellement .

 Maitrise-conception-bois2

Précautions générales :

• Respect des supports (dalles, longrines…) : respect des dimensions (planéité, équerrage, implantation).

• Précision dimensionnelle des panneaux et des réservations pour menuiseries.

• Dimensionnement des linteaux et poutres en portées libres.

• Stabilité générale du bâtiment : murs, planchers et charpentes.

• Ancrage de tous les éléments structuraux.

• Traitement des trémies : reprise des chevêtres (escaliers, fenêtres de toit, etc.).

• Protection des bois.

• La qualité de pose des pares-vapeur doit être particulièrement soignée (pas de percement, etc.) car elle conditionne aussi l’étanchéité à l’air du bâtiment.

Le bois et le feu :

Prêter attention à :

– l’écart entre le conduit de feu et les pièces en bois (écart au feu de 16 cm mini.) ;

– la paroi exposée aux échauffements (cheminées, poêles, convecteurs, luminaires…) ;

– la réaction et la résistance au feu règlementaires.

Entretien des bois extérieurs :

Comme toute construction, un entretien régulier est nécessaire suivant les expositions, le soleil, la pluie, etc. Sur demande, le professionnel peut donner des informations utiles.

Le bois et l’aération :

Respecter le renouvellement de l’air à l’intérieur des bâtiments, conformément aux règlementations.

2 thoughts on “Privilégier quelques précisions plutôt que précipitations en matière de construction bois…”

  1. Pingback: Privilégier quelques précisions p...
  2. Trackback: Privilégier quelques précisions p...
  3. Pingback: Privilégier quelques précisions p...
  4. Trackback: Privilégier quelques précisions p...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »