Browse By

Un rendement de 22,3% pour une cellule solaire à couche mince

Un rendement de 22,3% pour une cellule solaire à couche mince

Solar Frontier bat le record mondial de rendement d’une cellule solaire à couche mince : 22,3%

Solar Frontier, plus grand fournisseur de solutions de production d’énergie solaire CIS au monde, vient de battre un nouveau record en termes de rendement d’une cellule solaire à couche mince. Dans le cadre d’une recherche menée en partenariat avec l’Organisation pour le Développement des Énergies Nouvelles et des Technologies Industrielles (NEDO) du Japon, Solar Frontier est parvenu à obtenir, grâce à sa technologie CIS, une efficacité de conversion de 22,3 % sur une cellule de 0,5 m2;, soit une augmentation de 0,6 point par rapport au précédent record de 21,7% dans cette branche sur une cellule à couche mince. L’institut Fraunhofer, le plus grand organisme européen pour la recherche en sciences appliquées, a vérifié ce résultat de manière indépendante.

« C’est une réussite dont Solar Frontier peut se montrer fière et une avancée considérable pour notre technologie CIS. Celle-ci a franchi pour la première fois le seuil de rendement de 22%, un niveau encore jamais atteint par aucune autre technologie à couche mince ou au silicium multicristallin », a déclaré Satoru Kuriyagawa, directeur de la technologie chez Solar Frontier. « Ce nouveau succès rapproche un peu plus Solar Frontier de son objectif à long terme de dépasser les 30% d’efficacité avec la technologie CIS. » « Nous souhaitons exprimer notre gratitude au consortium de recherche sur la CIS organisé par la NEDO, lequel inclut l’Institut national de la Science et des Technologies industrielles avancées (AIST), pour son soutien dans le cadre de ce projet commun », poursuit Satoru Kuriyagawa. Solar Frontier continuera à se tenir à l’avant-garde de la recherche et du développement, en transformant de nouvelles découvertes en production en série et en délivrant des rendements énergétiques optimisés et des coûts énergétiques réduits pour tous les clients. »

Solar Frontier a créé cette cellule en utilisant le même procédé de sélénisation/pulvérisation que celui qu’elle utilise dans la fabrication en série. Dans l’avenir, cette méthode permettra l’application des toutes dernières avancées à tous les sites de production. titre d’exemple, une partie de la technologie utilisée par Solar Frontier pour l’obtention du précédent record de 20,9% en avril 2014 est déjà en cours de mise en œuvre sur le futur site Tohoku de Miyagi (Japon). Cette nouvelle usine de production exploitera les lignes les plus sophistiquées de Solar Frontier pour fabriquer des modules d’une efficacité de 14,7% dès le début de la fabrication industrielle. « Solar Frontier est fier d’être leader technologique sur le secteur de l’énergie solaire », affirme Atsuhiko Hirano, PDG de Solar Frontier. « Améliorer l’efficacité de conversion constitue un élément clé dans le cadre de la réduction du coût global du cycle de vie de l’énergie solaire tant pour les propriétaires que pour les entreprises. »

En plus de l’efficacité de conversion, il existe différents facteurs qui déterminent la quantité d’énergie qu’un module solaire doit générer en définitive dans des conditions réelles, et ensuite, son coût de cycle de vie. Les modules CIS de Solar Frontier produisent plus d’énergie (kilowatts-heures par kilowatt-crête) que le silicium cristallisé dans des environnements réels. Forte de ses derniers travaux de recherche concluants, Solar Frontier va poursuivre le développement de sa technologie CIS en vue de la réalisation de sa vision : un futur où l’énergie solaire permettrait à tous de bénéficier d’un style de vie plus propre et plus confortable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »