Bois autoclave : qu’est ce que c’est ? Est-il dangereux ?

Bois autoclave

Les constructions en bois sont souvent appréciées pour leur esthétique et la facilité à travailler ce matériau. Cependant, tous les bois ne sont pas forcément résistants par nature à la putréfaction. Nobles et écologiques, certaines essences de bois doivent tout de même être traitées pour pouvoir offrir la résistance nécessaire à l’usage en construction, notamment en extérieur.

Vous avez peut-être entendu parler du traitement en autoclave et ce terme vous a paru obscur ? Dans cet article, nous revenons pour vous sur ce qu’est le traitement du bois autoclave en détail et les éventuels risques qu’il peut comporter. De même, nous vous indiquons quelques recommandations à suivre pour ne pas mettre votre santé en danger.

Qu’est-ce que le traitement du bois en autoclave ?

Lorsque l’on procède à un traitement en autoclave, le but est de protéger en profondeur le bois contre les éventuelles agressions extérieures qu’il pourrait subir. En particulier, contre les insectes, les moisissures et les champignons.

Ce traitement empêche aussi la putréfaction au cœur du bois et renforce sa résistance pour qu’il puisse durer des décennies. Il est également possible de traiter le bois par d’autres processus qu’en autoclave, mais ceux-ci ne peuvent pas correspondre aux classes d’emploi 3 et 4. S’il n’est pas traité en autoclave, il ne sera donc pas utilisable en extérieur par exemple sur une terrasse ou pour du bardage.

Comment ça marche ?

L’autoclave ressemble à une grande citerne sous pression dans laquelle on ajoute un produit qui permet la conservation du bois. Ce dernier est immergé dans l’autoclave afin que le produit pénètre en profondeur dans les fibres et le cœur. Le bois se gorge alors du produit grâce à la pression à laquelle il est soumis dans l’autoclave.

La procédure du traitement du bois en autoclave détaillée :

  • La première étape consiste donc à introduire le bois dans l’autoclave, puis à le mettre sous vide. De cette manière, l’eau naturellement présente dans le bois est extraite.
  • Ensuite, lors de la seconde étape, le produit de conservation est ajouté et mis sous pression afin d’assurer une bonne pénétration dans l’ensemble de la pièce de bois.
  • La dernière étape consiste à vider le produit, puis à le remplacer par un nouveau vide d’air dans le but d’extraire le produit en surplus.

Le précédé de la fabrication du bois autoclave classe 5 en vidéo :

Les normes et labels afférents au traitement autoclave

Au vu de la sensibilité de ce processus et de son importance sur la qualité du bois, il existe plusieurs normes et labels qui régissent le traitement en autoclave.

En 1998, la directive biocide « 98/8/CE » voit le jour et réglemente les utilisations du traitement du bois. Le marquage CE, attribué en vertu d’un processus répondant à cette norme, vous assure de la qualité du traitement contre les attaques biologiques. Le cahier des charges garantit de l’origine du produit utilisé pour le traitement, de son efficacité contre les agresseurs potentiels, de la quantité de substances actives, de la réaction au feu et de la rigidité du bois.

De plus, un label de qualité a vu le jour, il s’agit du CTB B+. Il est délivré par l’organisme de certification FCBA qui atteste des performances du bois en termes de durabilité, de respect de l’environnement et de santé.

Le bois traité en autoclave est-il dangereux pour ma santé ?

Le bois traité en autoclave a gagné une bien mauvaise réputation au fil des ans. Il s’agit en fait des procédés utilisés au préalable des normes en vigueur actuellement.

Pendant 50 ans, les bois étaient traités avec de l’arséniate de cuivre chromaté. Ce produit contenait donc de l’arsenic, avec les répercussions que nous connaissons aujourd’hui sur la santé. En effet, il peut facilement être absorbé par voie digestive, mais aussi respiratoire et cutanée, provocant de graves intoxications pouvant même être mortelles. L’exposition chronique à l’arsenic entraîne plusieurs types d’affections :

  • des irritations cutanées
  • des tumeurs bénignes ou cancéreuses de certains organes
  • des irritations des muqueuses pouvant entraîner entre autres la perforation de la cloison nasale
  • des atteintes au système nerveux et sanguin.
  • la chute de cheveux et l’apparition de tâches sur les ongles

Aujourd’hui, d’autres produits chimiques sont utilisés, par exemple le cuivre alcalin quaternaire, le d’azole de cuivre ou le d’azole de cuivre micronisé. L’interdiction de l’usage d’arsenic dans le traitement du bois en autoclave a sans aucun doute levé un grand nombre de risques pour la santé humaine. Cependant, les impacts réels du bois traité avec les nouveaux produits sont très difficiles à évaluer. À ce jour, ils n’ont pas clairement été définis ni écartés. Il convient de prendre quelques précautions.

Quelles précautions dois-je prendre ?

Même s’il n’y a aucune certitude sur le danger qu’il pourrait représenter, lorsque vous travaillez un bois traité en autoclave, a fortiori s’il est neuf, il convient de respecter quelques règles :

  • Après le travail de bois traité en autoclave, ramassez toute la sciure et les résidus de chantier et jetez-les dans un contenant fermé pour pouvoir les évacuer.
  • Lavez vos vêtements de travail sans les mélanger à vos vêtements d’usage commun.
  • Prenez soin de vous nettoyer les mains après avoir manipulé du bois traité en autoclave, de même pour vos enfants s’ils vous aident parfois à bricoler. Dans l’idéal, prenez une douche complète après avoir travaillé du bois traité.
  • Évitez d’utiliser du bois traité pour tout objet ou composant qui touchera votre nourriture ou votre eau potable. Bannissez son emploi pour fabriquer des planches à découper, un plan de travail de cuisine, ou tout autre objet qui entrerait en contact avec vos aliments.
  • De même, si vous faites votre compost ou votre paillis, assurez-vous de ne pas employer des résidus de bois ayant subi un traitement en autoclave.
  • Si vous avez un doute sur le produit qui a été utilisé pour traiter votre bois en autoclave, car vous l’avez acheté avant la mise en place des nouvelles normes, étanchéifiez-le. Il existe de nombreux produits étanchéifiant qui doivent être appliqués tous les deux ans et qui vous permettent d’encapsuler les produits nocifs à l’intérieur du bois.

Quelle différence entre les multiples coloris du bois traité en autoclave ?

bois autoclave pour terrasse extérieur

Lorsque le bois est traité en autoclave, c’est aussi l’occasion de colorer le bois.

La couleur la plus caractéristique de ce bois est le vert. Cette couleur est due à un traitement à base de cuivre qui en s’oxydant donne cette teinte au bois. Il est particulièrement apprécié en usage extérieur, car il s’accommode avec le vert de la nature. Ce bois est parfait pour un bardage extérieur, des clôtures ou rondins et des retenues de terre.

Un peu moins fréquente, la couleur du bois en brun ou marron est obtenue en ajoutant au traitement classique un additif brun. D’usage courant pour les terrasses, mais aussi pour des poutres ou charpentes en bois cette couleur donne un aspect plus naturel au bois traité.

De nos jours, de nouveaux coloris sont apparus pour répondre à des modes architecturales. C’est ainsi que des tons gris, noirs et même incolores se sont développés. Le traitement de ces bois de nouvelle tendance ne comporte pas de cuivre, mais des pigments de la couleur souhaitée. Son efficacité est donc moindre et ne permet pas d’obtenir du bois de protection de classe 4. Ces bois sont plutôt utilisés pour des bardages de façades.

En résumé, il est important de continuer à prendre des précautions lorsque l’on travaille du bois traité en autoclave. Toutefois, il convient de remarquer que ce qui a conduit à la polémique de l’impact sur la santé du bois traité en autoclave était la présence d’arsenic dans les produits chimiques utilisés. Heureusement, de nos jours il n’est plus permis d’utiliser cette formule. Les risques sont donc moindres.

Le bois traité en autoclave est bien plus durable que les autres bois et la diversité des couleurs disponibles permet de l’employer dans de nombreux domaines de construction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici