Habitat durable

RT 2012 : les exigences de l’étanchéité a l’air

PassivHaus1

S’inscrivant dans le cadre de la nouvelle réglementation thermique et pour un habitat durable, la conception d’un habitat doit tenir compte des exigences de moyens et plus particulièrement autour de la notion du traitement des ruptures thermiques  et de l’étanchéité à l’air. Ainsi le concepteur, ou la maître d’ouvrage associera confort et consommation énergétique, mais est-ce que l’augmentation de confort induit une augmentation de la facture d’énergie.

Cette manière d’intégrer ces deux entités suit une logique de baisse des consommations énergétique par l’apport de système renouvelable. Passiv’Haus estime qu’il fait dissocier le confort et les consommations énergétiques, et ne nécessitant pas de moyen de chauffage conventionnel, notamment. Passiv’Haus rappelle que les besoins en chauffage correspondent à la différence des pertes moins les apports. Et plus particulièrement du coût réels des pertes en calculant le flux thermique au travers des parois, des défauts des parois, des ponts thermiques et des fuites aérauliques, renouvellement d’air et fuites au travers de l’enveloppe,

Tous ces points ont donc leurs solutions pour réduire ses pertes, en augmentant le niveau d’isolation des parois, en construisant étanche à l’air, et concevoir une ventilation adaptée. Ainsi PassivHaus pose l’exigence de l’étanchéité à l’air comme principe de réduction énergétiques et confort…

L’exigences de l’étanchéité à l’air

Dans le cadre d’une rénovation, de nouvelles fenêtres plus étanches, c’est moins de fuites, donc moins de renouvellement d’air et de condensation sur les vitrages. En conséquence,  les pouvoirs publics ont saisi l’importance du phénomène et ont voulu protéger les usagers le décret de 1982 imposant un seuil minimum de renouvellement de l’air d’un local habité, globalement pour simplifier 30 m3 d’air neuf/heure/personne. A cette époque, l’enjeu des fuites de l’enveloppe ne représentait pas d’influence tant sur le plan du confort que sur la notion de la facture énergétique.

Ce seuil de 30 m3 d’air neuf/heure/personne ne prenait pas compte des fuites de l’enveloppe du bâtiment. Ces fuites ont été donc obstruées par les occupants provoquant ainsi arrêt des ventilations.

Dans le cas d’une enveloppe comportant beaucoup de fuites, c’est un comportement intelligent qui ne pose pas de problème de santé et réduit de manière importante la facture de chauffage. Mais dans le cas d’une enveloppe étanche, boucher les prises d’air frais est dangereux pour la santé. La solution aurait été d’ajouter au décret de 1982 sur la ventilation l’obligation d’installer un capteur de CO2. Intuitivement le maître d’école ouvre la fenêtre quand il juge que l’air est vicié. Il serait plus pratique et fonctionnel de mettre un capteur et une alarme CO2

A 500 ppm de CO2 (parties/ million): air frais.

A 1000 ppm de CO2 (parties/ million): acceptable.

A 3000 ppm de CO2 (parties/ million): nous perdons la moitié de nos facultés intellectuelles (réversible heureusement).

L’étanchéité à l’air a été prise en compte dans la réglementation thermique à partir de la RT 2005 (sans obligation de contrôle).

Ensuite pour la RT 2012, l’exigence a été revue à la hausse dans le cadre du BBC. Le parc immobilier actuel a été construit en grande partie avant le premier choc pétrolier. A l’époque, le cahier des charges était d’avoir une chaudière suffisamment puissante pour répondre aux besoins lors des jours les plus froids de l’année.

Les dégâts dus à une mauvaise étanchéité à l’air :

  • Un surcoût énergétique très important
  • Un mauvais fonctionnement de la ventilation mécanique dite contrôlée
  • La pollution des parois par infiltration de vapeur d’eau (un des plus gros dangers qui nous guette)
  • La pollution des parois par infiltration de vapeur d’eau
  • Humidification de l’isolant d’où une perte de son efficacité
  • Point de rosée, condensations, moisissures
  • Une mauvaise conception n’est pas rattrapable sur le chantier (exemple de programme de formation – www.passivhaus.fr)
  • Des erreurs à ne pas faire:
  • Le tableau électrique doit être installé à l’intérieur du volume chauffé
  • La ventilation mécanique contrôlée ainsi que les gaines doivent être installées à l’intérieur du volume chauffé
  • Le choix des matériaux: L’exemple typique d’un ruban adhésif qui décolle du film pare vapeur moins d’un mois après la pose.

Frein vapeur ou pare vapeur ?

Dans tous les cas de figure si les matériaux le permettent, le principe des parois ouvertes à la diffusion est toujours plus sûr et garantit dans le temps leur pérennité.

Il est évident que les constructeurs doivent faire un calcul pour vérifier l’absence de risque de point de rosée dans chaque paroi.

• Se former, consacrer le temps nécessaire à la conception, dessiner tous les détails, chaque détail à son importance.

• Utiliser des matériaux issus des fabricants historiques

• Se méfier de la colle, utiliser du ruban adhésif

• Ne pas refaire les erreurs de nos voisins

L’architecte autrichien Walter Unterrainer lors d’une conférence à Grenoble « chez nous en Autriche, le joint au pistolet commence là où l’intelligence s’arrête ». Le silicone et les mousses ne sont pas étanches durablement. Quand la conception est bonne et que tous les détails sont dessinés, on peut exiger une réalisation soignée.

Il est indispensable de vérifier l’étanchéité à l’air de chaque construction, le premier test de la fausse porte Blower Door, doit avoir lieu avant la pose des parements de manière à pouvoir corriger facilement les défauts restants. Il est souhaitable que le professionnel qui effectue les tests soit un professionnel du bâtiment, dans ce cas de figure il sera à même d’en comprendre le fonctionnement et de proposer des solutions. 

Où sont les fuites?

20 % des causes produisent 80% des effets (loi de Pareto). Les fenêtres et les gaines électriques sont la cause de 80% des fuites.

Pour arriver aux critères d’étanchéité à l’air du Passivhaus:

  • Il n’est plus envisageable de percer les parois (vides techniques)
  • Il faut éviter absolument les pannes et chevrons qui traversent l’enveloppe

1 commentaire

Laisser un commentaire