Salpêtre : comment le prévenir et s’en débarrasser naturellement ?

0
salpêtre mur de maison

Le salpêtre peut vite devenir un problème d’envergure lorsqu’il commence à apparaitre sur les murs d’une maison. Dans cet article nous vous proposons de découvrir ce qu’est précisément le salpêtre et comment le prévenir et s’en débarrasser de manière naturelle.

Le salpêtre : qu’est ce que c’est?

Le mot salpêtre, vient du latin « salpetrea » qui signifie littéralement « sel de pierre ». Il s’agit de minéraux, principalement de nitrates (de potassium ou d’ammonium), un sel qui se dissout dans l’eau, et se solidifie au contact de l’air.

Ainsi, dans les habitations humides et dans des zones dans lesquelles les sols contiennent du nitrate, il est commun de voir ces couches de cristaux blancs au niveau des soubassements, et c’est ce qu’on appelle salpêtre.

salpêtre mur sous sol maison

Comment se forme-t-il ?

Le salpêtre se forme sur les murs de nos maisons grâce à un sol riche en nitrate et des remontées capillaires d’eau de pluie ou de nappe phréatique.

Pour expliquer les remontées capillaires, prenons un liquide et un objet poreux : du café et un sucre. Lorsque le bout du morceau de sucre est trempé dans le café, on constate que celui-ci continue sa progression de façon verticale dans la partie qui n’est pas immergée : la porosité du sucre crée un chemin au liquide par capillarité.

C’est exactement ce qui se produit dans nos murs : l’humidité remonte par capillarité en charriant les minéraux qu’elle contient. Au niveau des soubassements, l’eau arrive au contact de l’air, s’évapore, laissant ses minéraux qui se cristallisent pour créer le salpêtre.

D’ailleurs, notons que les remontées capillaires sont maintenant largement favorisées par les sols goudronnés ou bitumés qui sont plus imperméables que nos murs et entravent l’évacuation des eaux de pluie; villes et campagnes sont donc toutes autant sujettes à ce fléau !

salpetre

D’où viennent les nitrates, élément basique du salpêtre ?

Plusieurs activités humaines produisent des nitrates : l’agriculture intensive avec le traitement des champs, l’industrie, ou encore la présence de fosses sceptiques, d’écuries, ou d’étables, qui contiennent des urines. Ces dernières, contenant de l’ammoniaque, produisent du nitrate d’ammonium qui se répand dans le sol. La probabilité de voir apparaître du salpêtre chez soi est donc importante dans la plupart des régions françaises.

Les dangers du salpêtre sur notre santé

Rappelons que le salpêtre, en chimie, est un sel, par conséquent ses effets dévastateurs dans et sur nos murs ne font aucun doute : le sel est corrosif. Il s’accompagne obligatoirement d’humidité qui amène des moisissures, et pourquoi pas la mérule, un champignon qui mange le bois.

Il existe de nombreux débats concernant les effets néfastes des nitrates et donc du salpêtre sur la santé de l’Homme. Cependant, il n’est plus à prouver que l’humidité et les moisissures peuvent causer ou aggraver des problèmes respiratoires, dermatologiques ou autres tels que de l’asthme, des bronchites, de l’eczéma, des migraines, etc.

Il est donc impératif de connaître des solutions de préventions et de traitement pour remédier aux problèmes d’humidité et prévenir l’apparition de salpêtre dans votre maison.

Comment prévenir l’apparition du salpêtre naturellement ?

Il existe des procédés et matériaux de construction et de rénovation pour remédier à l’apparition du salpêtre. Évidemment, il est toujours possible de trouver quantité de produits chimiques pour traiter ses murs et ses boiseries. Pourtant, ces produits ne permettent que de déplacer ou reporter le problème puisqu’il ne s’agit pas de traiter la cause réelle de l’apparition de l’humidité et du salpêtre.

La meilleure solution naturelle contre le salpêtre réside donc dans la prévention. Pour cela, il est indispensable de comprendre qu’on ne peut arrêter l’eau à long terme, il faut en contrôler l’évacuation.

Dans un premier temps, pour éviter d’avoir trop d’humidité en intérieur, il faut
une bonne aération. Pour cela, l’installation et l’entretien d’un système de
ventilation est primordiale pour prévenir naturellement la formation de salpêtre.

Ensuite, on peut réaliser un drainage. C’est-à-dire, créer une évacuation des eaux de pluie tout autour des murs afin qu’elles ne stagnent pas contre ceux ci, évitant ainsi qu’elles ne les pénètrent.

Ces deux procédés permettent de prévenir l’humidité sans entrer dans de gros travaux. Y recourir systématiquement serait un très bon réflexe. Il existe d’autres façons naturelles de prévenir l’apparition ou la réapparition du salpêtre qui requièrent des travaux plus importants :

  • Aérer ses murs. Dans le cas où les murs ont un revêtement interne et/ou externe imperméable, l’intérieur peut absorber l’eau mais ne pas sécher en raison de ce revêtement. Il faudra alors faire sauter ce dernier pour permettre aux matériaux internes de sécher pendant quelques mois.
  • Créer un vide sanitaire en hérisson. Cette solution est plus facile à mettre en application lors de la construction de la maison. Il s’agit d’une technique ancienne de construction qui se fait entre les fondations et le premier plancher. Le sol est recouvert de moellons (pierres tendres) dressés à la verticale et recouverts d’un centimètre de chaux  hydraulique. Cette technique permet d’éviter la propagation de l’humidité dans la maison, car les pierres ont peu de points de contact entre elles, ce qui enraye la remontée capillaire.
  • Privilégier un revêtement mural qui sèche rapidement, comme l’enduit chaux
    pouzzolane et évitez le pisé.

apparation salpetre soubassement par capilarité

Quels traitements naturels pour se débarrasser du salpêtre

Lorsque le salpêtre est déjà présent dans la maison, il faut l’éradiquer. La première étape consiste à aérer son intérieur et vérifier le bon fonctionnement de sa ventilation.

La deuxième étape est l’une des plus importantes, puisqu’il s’agit de sécurité. Ainsi, il est hautement recommandé de s’équiper de gants ménagers et d’un masque pour ne pas entrer en contact direct ni inhaler de vapeurs toxiques. Une fois équipés, grattez la zone du mur contaminée par le salpêtre et les moisissures avec une brosse métallique.

Pour la 3ème étape, procédez au nettoyage complet et en profondeur de la zone avec de l’eau chaude et du savon de Marseille ou du savon noir. La surface doit être bien propre  avant de procéder au traitement.

Enfin, la 4ème et dernière étape : le traitement. Pour cela, créez un mélange naturel avec 1/3 d’essence de térébenthine et 2/3 d’huile de lin. Une fois la mixture prête, venons l’appliquer en couches régulières sur toute la surface concernée. Pendant l’intégralité du processus et quelques heures encore après, il est vivement conseillé de bien aérer la pièce concernée.

Voici une vidéo explicative pour nettoyer une zone infectée par du salpêtre à la maison :

Pour conclure

En résumé, le salpêtre et l’humidité sont dangereux pour la maison et la santé de ses occupants. Afin de les combattre, il est impératif de bien aérer son intérieur et de vérifier la bonne circulation des eaux de pluie avec un drainage. Ensuite, l’identification des causes profondes de ces infiltrations par un professionnel est indispensable. Enfin, privilégions la mise en place de techniques naturelles de rénovation et de construction pour se prémunir de ces ennuis à long terme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici