Comment rénover sa salle de bain de manière écologique

0
Comment rénover sa salle de bain de manière écologique

Adopter un mode de vie écologique, ce n’est pas seulement mettre en place de petites habitudes au quotidien : c’est aussi rénover votre habitat dans le respect des tendances environnementales actuelles. Alors, si votre salle de bain a besoin d’un petit rafraîchissement, n’hésitez plus et inscrivez-vous dans une vision écologique jusque dans le choix des matériaux et du mobilier. Voici nos conseils pour rénover une salle de bain de manière plus « verte ».

Choisir des matériaux écologiques

Pour les revêtements de sols et/ou murs, il est recommandé de privilégier des carrelages en matériaux recyclés, des peintures écologiques et naturelles (sans composants organiques volatils et/ou produits dérivés du pétrole), ou encore des matériaux 100 % végétaux, comme le bois. Chic, original, élégant, et écologique, le teck – il doit être certifié FSC – est aujourd’hui de plus en plus tendance. À l’inverse, les papiers peints, le vinyle, ou encore la moquette sont à bannir.

En ce qui concerne les vasques, le béton massif ou la résine polyester bio sourcée sont d’excellentes options pour rester dans une démarche écologique sans sacrifier le design esthétique et moderne recherché. Quels que soient vos choix, il est important d’être accompagné pour rénover une salle de bain et de s’entourer de professionnels investis dans cette démarche écologique (on les appelle HQE, pour Haute Qualité Environnementale). Ils seront à même de vous conseiller et de suivre des procédés respectueux de l’environnement en utilisant des matériaux écologiques et recyclables.

Comment rénover sa salle de bain de manière écologique

Bien choisir son mobilier

Lorsqu’on cherche à rénover sa salle de bain dans une démarche écologique, quid du mobilier et des rangements ? Force est de constater que les armoires classiques vendues dans la majorité des magasins d’ameublement sont loin d’être « vertes ». La plupart sont conçues en aggloméré et/ou contiennent des résines de plastique ou vinyles potentiellement toxiques, car susceptibles de dégager des composés organiques volatils (COV) comme le formol, et donc d’affecter, sur le long terme, la santé de l’organisme.

D’où l’importance de choisir avec précaution les meubles qui viendront orner la nouvelle salle de bain. Certains peuvent opter, par exemple, pour réutiliser les armoires existantes, une façon à la fois écologique et économique de rafraîchir la pièce d’eau. En repeignant, réutilisant et mettant en valeur les meubles déjà présents avec des matériaux et peintures écologiques, l’impact environnemental s’en trouvera fortement réduit. Une autre option, également, serait d’acheter des armoires neuves mais issues d’une fabrication verte, à savoir des matériaux recyclés, des matériaux de provenance locale (et donc à faible émission de CO2), mais aussi des matériaux durables dans le temps. L’objectif est que la salle de bain survive à une usure normale plus de 25 ans.

Comment rénover sa salle de bain de manière écologique

Choisir son équipement : plutôt douche ou baignoire ?

Ce n’est pas une surprise, la douche est infiniment plus écologique que la baignoire. Il faut en effet savoir qu’un bain utilise une quantité d’eau correspondante à celle de 5 douches. Pour limiter la consommation d’eau, et donc l’impact écologique, la douche est l’option à préférer. Cependant, pour ceux qui souhaitent se faire plaisir avec une baignoire pour les longues soirées d’hiver, préférez les baignoires de taille raisonnable à faible contenance, en matériaux recyclables, et/ou qui utilisent un circuit d’eau fermé, comme les baignoires à balnéothérapie. Le bain doit néanmoins rester un petit plaisir occasionnel.

Les modèles hybrides, de type bain-douche, sont souvent les plus recommandés. Choisissez des matériaux durables et imperméables. Non seulement ils permettent d’optimiser l’espace de la salle de bain, mais ils sont aussi étanches, solides, et sollicitent moins de ressources. Les douches intelligentes et/ou à l’italienne, plus modernes, comptent également de nombreuses versions « écologiques » dans les magasins spécialisés. Certaines d’entre elles sont même équipées de système automatique d’évacuation et récupération de l’eau usée.

Autre sujet, la robinetterie. Pour la douche comme pour les vasques, il est indispensable d’opter pour des mitigeurs, afin de limiter la consommation d’eau et d’énergie. Les économies peuvent même aller jusqu’à 30 % pour certains modèles. Les robinets thermostatiques, qui permettent de régler au préalable la température de l’eau, sont également très utiles pour réduire la consommation d’énergie.

Comment rénover sa salle de bain de manière écologique

Choisir le bon chauffage

Qui dit bon chauffage, dit avant tout bonne isolation. L’isolation thermique de la salle de bain, avec par exemple des laines de chanvre, de bois, ou de lin 100 % naturelles, est en effet fondamentale pour éviter le gaspillage énergétique.

En ce qui concerne le choix du chauffage, on pourra opter pour un système de chauffe-eau solaire dans les régions les plus ensoleillées, ou une combinaison gaz naturel – énergie solaire dans les régions traditionnellement plus fraîches. Les thermopompes (pompes à chaleur air-eau qui acheminent la chaleur du sol ou de l’air vers l’eau de la maison) ou les chauffe-eau solaires font partie des systèmes de chauffage les plus écologiques. N’utilisez également le chauffage de salle de bain que lorsque c’est nécessaire, grâce à une horloge de programmation et un thermostat. Sachant que le chauffage de l’eau représente près de 30 % de la consommation en énergie d’une habitation, il est important d’opter pour des systèmes alternatifs afin de diminuer son impact sur l’environnement.

Conseils additionnels : les bons réflexes

Pour un geste supplémentaire pour la planète, faites la part belle à la lumière naturelle dans la salle de bain : grandes fenêtres, jeu de miroirs, puits de lumière, couleurs claires et/ou pastel, etc. Si vous n’avez pas d’entrée de lumière naturelle, choisissez des ampoules LED et/ou à variateur d’intensité, qui consomment moins d’énergie. Enfin, en ce qui concerne les W.C, préférez des chasses d’eau à débit optimisé, qui régulent la quantité d’eau déversée selon l’utilisation.

Quoi qu’il en soit, il convient d’utiliser toutes les ressources (électricité, eau, chauffage) avec parcimonie, pour éviter le gaspillage énergétique et limiter les impacts sur la planète.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici