Aménagement Décoration

Plancher flottant : types, avantages et inconvénients

Plancher flottant

Le plancher flottant est devenu la méthode de pose idéale pour de nombreux types de revêtements de sol. Grâce à son prix global très accessible et sa simplicité de pose, l’installation d’un plancher flottant permet d’économiser de l’argent et permet à n’importe qui de réaliser ses travaux de pose très rapidement.

Le plancher flottant n’est pas un type de plancher. Il s’agit plutôt d’une méthode d’installation d’un revêtement de sol. Les planches ou lattes se fixent les uns aux autres pour créer le plancher sans aucune attache ferme au sol en lui-même. La pose peut être réaliser avec de la colle ou par encliquetage et assemblage des différents éléments. Je vous propose dans cet article un zoom sur le plancher flottant.

Les différents types de lames de parquet pour planchers flottants

Il existe trois grand types de planchers pouvant répondre à une pose flottante :

Le stratifié

Un plancher stratifié est composé de multiples lames composé de bois composite (HDF) sur lesquels est appliqué une surcouche décorative.

Concernant la pose, presque aucun revêtement de sol stratifié n’est collé directement sur le support et il est plutôt installé sur en base flottante. Cela permet au plancher de réagir aux variations dues à l’humidité de la pièce en se dilatant et en se contractant.

Il est généralement composé de quatre couches liées en permanence avec de la résine, de la chaleur et de la pression :

composition-lame-stratifie

  • Couche 1 : la couche supérieure de stratifié se compose d’une couche de protection contre l’usure et d’une couche de conception qui, selon le processus de production, est constituée d’une ou plusieurs couches. Le revêtement de surface est composé d’une cellulose spéciale traitée à la résine synthétique pour donner au sol une surface résistante et durable.
  • Couche 2 : Couche décorative donne au sol stratifié un aspect attrayant et offre un choix vraiment très large.
  • Couche 3 : Sous la couche de décoration se trouve le noyau composite en bois (HDF).
  • Couche 4 : A la base à l’arrière du noyau HDF se trouve une couche étanche qui améliore la stabilité structurelle et sert de barrière contre l’humidité. On peut aussi trouver une couche supplémentairement ou complémentaire permettant d’améliorer l’isolation phonique de votre intérieur.

Lames en vinyle

Ce type de plancher ressemble au plancher starifié dans son approche de pose mais est totalement différent. En effet le vinyle est composé essentiellement de PVC.

Pour la pose, ce type de revêtement de sol s’enclenche, planche à planche grâce à de minuscules languettes et rainures aménagées dans les planches. Il peut également être collé sur le sous-plancher.

Dans sa composition on peut généralement retrouver :

composition lame-parquet-vinyle

  • Couche 1 : couche d’usure servant de protection contre le passage et l’humidité mais aussi contre les UV pour améliorer sa durée de vie. La durabilité d’un sol en lame vinyle est directement liée à l’épaisseur de cette couche d’usure.
  • Couche 2 : une couche décorative imprimée offrant un choix très important.
  • Couche 3 :  couche centrale en PVC définissant l’épaisseur de votre parquet.
  • Couche 4 : couche servant à l’amélioration de la stabilité de votre plancher généralement composée en fibre de verre.

Plancher en bois d’ingénierie

Les lames de parquet en bois d’ingénierie est principalement composé de bois authentique mais issues d’un assemblage de plusieurs couches à la différence du parquet en bois franc massif. Elles sont généralement constitués de 3 couches :

composition-lame-parquet-bois-ingenierie

  • Couche 1 : La couche supérieure est en bois 100% naturel, disponible en plusieurs essences.
  • Couche 2 : Au centre se trouve un noyau constitué de 5 à 7 couches de contreplaqué qui s’entrecroisent dans différentes directions.
  • Couche 3 : La couche inférieure est également en bois authentique.

La construction d’ingénierie crée un noyau très stable qui est moins susceptible de se dilater, de se contracter ou de se déplacer lorsqu’il est exposé à l’humidité, à l’humidité et à la variation de la température. Les planchers de bois d’ingénierie sont donc une excellente option dans les pièces sujettes à l’humidité comme les sous-sols et le revêtement d’une salle de bain ou sur les dalles de béton et les systèmes de chauffage par rayonnement.

Un plancher flottant est un puzzle

Pour très facilement comprendre le concept du plancher flottant, il faut vous le représenter comme étant un puzzle. En effet les pièces se connectent et se fixent les unes aux autres. Le maintient du plancher flottant est réaliser grâce à son propre poids et au contact des lames le composant.

Vous pouvez aussi imaginer un plancher flottant comme étant une sorte de tapis fait de matériaux durs. En théorie, vous devriez être capable de déplacer minutieusement votre plancher flottant afin de le réajuster, comme vous le feriez avec un tapis de salon. Dans la pratique, cela est bien entendu impossible.

parquet-pose-puzzle

Les avantages d’un plancher flottant

Un plancher flottant présente de nombreux avantages :

  • S’adapte à tous espaces : Les sols stratifiés sont contenus sur trois ou quatre de ses côtés par des murs. Un espace de dilatation est nécessaire autour du périmètre du revêtement de sol stratifié, ce qui signifie que le confinement n’est pas une méthode pour le maintenir. Ainsi ce type de pose permet au plancher de se déplacer et de se dilater en réponse aux variations de l’humidité d’une pièce.
  • Pose facile à la portée de tous : Les planchers flottants sont extrêmement simple et très rapide à poser même pour un bricolage débutant. En effet, les lames de plancher se fixent facilement les unes aux autres sans vous demander d’avoir des outils spécialisés et onéreux.
  • Prix réduit : Les lames de parquet adaptées à une pose flottante sont très abordables. Leurs compositions et types (vinyle, stratifié, ingénierie) influent directement sur le prix. De plus étant donné que vous pouvez réaliser la pose vous même sans risque, vous économisé le prix de la pose.

Les inconvénients d’un plancher flottant

Ces avantages laissent tout de même place à deux inconvénients principaux :

  • Matériaux plus minces : L’un des inconvénients d’un plancher flottant est qu’il est plus mince et moins substantiel qu’un le plancher fixé au sol.
  • Revêtement de sol de qualité inférieure : les lames de parquet qui s’installent avec la méthode flottante sont généralement composé de matériaux de moins bonnes qualité. Il est en effet difficile d’associer prix bas et très haute qualité.

Comment se poser un plancher flottant

Pour illustrer cela, rien de mieux qu’une vidéo pour chacun des deux principaux types de lames de parquet permettant une pose flottante :

Pose d’un parquet stratifié :

Pose d’un parquet en lame vinyle

Est-il possible poser de poser un revêtement de sol sur un plancher flottant ?

Il n’est généralement pas conseillé d’installer un revêtement de sol sur un plancher flottant.

Les planchers flottants ont tendance à se démonter facilement puisqu’ils ne sont pas fixés au sous-plancher. Les planchers flottants stratifiés plus récents sont assemblés à sec à l’aide d’un mécanisme de pliage et de verrouillage ; ils sont faciles à détacher. Les sols stratifiés plus anciens peuvent être collés ensemble, planche par planche. Mais comme le stratifié est fait de panneaux de fibres minces, il est assez facile de les casser.

Informations
Plancher flottant : types, avantages et inconvénients
Nom de l'article
Plancher flottant : types, avantages et inconvénients
Description
Le plancher flottant est un type de pose, découvrez ses avantages et inconvénients et les différents types de parquet pour être utilisés.
Auteur
Publisher Name
Jeremy

Laisser un commentaire