Habitat durable Jardin

Récupérateur d’eau de pluie : coût et amortissement d’une cuve

cuve-recuperation-eau-de-pluie-enterree-5000l

Récupérer de l’eau de pluie pour arroser son jardin par exemple peut présenter un réel intérêt principalement avec une approche durable et écologique. En effet le cout d’une cuve de récupération d’eau de pluie présente un réel investissement pour avoir un conteneur d’un volume assez intéressant et permettre de passer la saison estivale sans utiliser votre robinet d’eau potable. Cet article vous apporte toutes les informations nécessaires sur le sujet de la mise en place d’un récupérateur d’eau de pluie.

Installer une citerne ou une cuve de stockage de récupération d’eau de pluie

Il vous faut une citerne ou cuve pour récupération de l’eau de pluie. Pour une utilisation sur toute la maison, une cuve béton est quasiment obligatoire, nous verrons pourquoi après. Pour une utilisation jardinage et W.C, une cuve plastique peut convenir. Le prix de la cuve est en fonction de sa capacité et de sa matière (plastique / béton), les prix sont donnés à titre indicatif pour une provenance de la France.

Pour les cuves d’eau de pluie en plastique :

  • 1000L : 400€ ou gratuite si vous récupérer dans une entreprise (cube plastique entouré de barre de fer souvent utilisé pour stocker des produits divers),
  • 2500L : 1200€,
  • 5000L : 1800€,
  • 7000L : 2400€,
  • 9000L : 3500€,
  • 15000L : 5000€

Vous comprendrez que les cuves de récupération d’eau de pluie plastiques sont hors de prix, on les trouve le plus souvent dans les grandes enseignes de bricolage. Bien entendu des cuves à ce prix sont très difficilement amortissable financièrement dans le temps.

Pour les cuves d’eau de pluie bétons :

  • 3000L : 500€,
  • 5000L : 1000€,
  • 6000L : 1400€,
  • 10000L : 1800€,
  • 15000L : 2600€

Si vous êtes frontalier avec la Belgique, il sera très avantageux de commander une cuve béton chez eux. En effet elles sont 20% moins cher qu’en France, vous pourrez très facilement trouver une cuve de 10000L cylindrique à 1500€ livr2E et posée dans le trou. De par son prix moins élevé et sa qualité, la cuve béton est idéale pour une valorisation de l’eau de pluie pour toute la maison. Les cuves béton sont disponibles chez tous les marchands de matériaux.

La plupart des cuves destinées à la collecte des eaux de pluie sont équipées de filtres et autres accessoires, il faudra bien comparer les prix en fonction des équipements internes.

Une vidéo nous indiquant l’installation complète d’un récupérateur eau de pluie

La pompe, tuyau d’aspiration et crépines composant un cuve

Pour toutes les cuves de récupération d’eau de pluie, il existe deux sortes de pompe pour aspirer l’eau de la citerne, les pompes immergées et les surpresseurs (pompe + vessie sous pression).

Structure cuve récupérateur eau de pluie

La pompe immergée

Elle est plus chère mais apporte plusieurs avantages qui seront développés dans la rubrique « faire l’installation ». Le prix d’une pompe immergée: 300€ à 800€ selon la puissance, la marque et la qualité. Un réservoir à vessie de 100L à 150L viendra en complément pour éviter un allumage de la pompe à chaque tirage d’eau.

Les supresseurs

Ils ont l’avantage d’avoir la vessie intégrée pour un prix un peu moins élevé qu’une pompe immergée seule. Les pompes qui équipent ces supresseurs sont en général très solides et ont une bonne durée de vie.
Prix d’un suppresseur: 100€ à 600€ suivant la puissance de la pompe et le volume du ballon à vessie (20L, 50L, 60L, 100L)

Tuyau d’aspiration et crépines

C’est un tuyau de 20 mètres environ équipé d’une crépine en laiton/plastique avec clapet anti-retour. Le prix est d’environ 30€ pour l’ensemble et ça se trouve dans n’importe quel magasin de bricolage.

Les portes filtres et filtres

Les portes filtres sont installées après la pompe, ils permettent de placer des filtres de 10″ (25cm) à l’intérieur. Si vous avez besoin de faire plusieurs filtrations, vous pouvez les relier en série (3 sont en général nécessaire). Prix: 30€ sur internet et jusqu’à 50€ en magasin, plusieurs tailles sont disponibles sur internet (10″, 20″, 30″, etc…) mais pour une utilisation domestique je vous conseille de rester sur du 10″ et les filtres sont plus disponibles dans cette taille.

Il existe une grande variété de filtres. Nous allons nous arrêter sur les plus utiles pour une utilisation domestique. Le prix d’un filtre sur internet est beaucoup moins cher mais il faut en acheter une grande quantité à cause des frais de port pour que l’opération soit rentable. Il vous faudra obligatoirement un filtre de 60 microns en nylon lavable: 20€.
Le prix des filtres 25 microns et 10 microns en taille 10″ est d’environ 3,50€ sur internet et 6€ dans le commerce. Les filtres plissés de nouvelle génération se colmatent 3 fois moins vite et sont lavables (donc réutilisables). Leur prix est par contre beaucoup plus élevé: 11€. Mais je pense beaucoup plus rentable dans le temps et plus écologique (on jette moins de filtres).

Le temps d’amortissement d’un récupérateur d’eau de pluie

Suivant les divers éléments cités plus haut, nécessaires à la réalisation d’une installation de récupération d’eau de pluie pour toute la maison, nous allons pouvoir calculer l’amortissement. Le fait de pouvoir fabriquer de l’eau potable avec l’eau de pluie n’est pas pris en compte dans ce calcul.

  • Le terrassement et la pose de la citerne: 200€ à 500€
  • La cuve en béton de 10000L: 1800€ livrée.
  • La pompe suppresseur de bonne qualité: 300€
  • Les portes filtres: 3×40€: 120€
  • La crépine: 30€
  • Divers accessoires: Regard, tuyau PVC, plomberie, vannes et raccords: 150€

Coût total de l’installation si faite par vous: 2900€.
Il faut penser à changer les filtres tous les 9 à 12 mois: 10€ à l’année si filtres commandés sur internet en grande quantité.

On estime en France un prix moyen du m3 d’eau à 2.50€.
Une famille de 3 à 4 personnes consomme 80m3 d’eau par an si elle est raisonnable, sinon ça peut grimper à 100m3.

Je divise donc 2900€ (coût total) par 2.50€ (prix m3) = 1160m3 pour rentabiliser l’installation.
On divise les 1160m3 par 80m3 par ans de consommation moyenne = 14.5 ans
Il vous faudra donc entre 14 ans et 15 ans pour rentabiliser une installation de récupération d’eau de pluie sans compter l’achat des filtres annuels et l’éventuel maintenance sur la pompe.

Ce temps d’amortissement peut être réduit par exemple en achetant une cuve de 5000L. Mais il faudra avoir un toit de 150m² de superficie au sol minimum pour ne pas tomber trop souvent à sec. Ce temps d’amortissement ne tient pas non plus compte des diverses économies réalisées sur l’achat de savon, détergeant et de l’allongement de la durée de vie du cumulus, machine à laver, lave-vaisselle, etc…)

Attention aux accessoires dans le commerce qui peuvent faire grimper la facture et donc le temps d’amortissement. Un très bon exemple est le filtre à UV, d’un prix relativement élevé (300€ à 400€) il ne sert à rien dans une utilisation d’eau uniquement sanitaire car nous ne sommes pas censés boire l’eau de pluie. Le filtre de 10 microns convient parfaitement pour une utilisation sanitaire et une absorption accidentelle d’eau n’aura aucune conséquence pour la santé. De plus la lampe UV étant fragile il faudra la remplacer souvent. Elle coûte cher, environ 100€ !!

Si l’installation est faite par un professionnel, vous pouvez rajouter 20% au prix total de la facture et donc 20% de temps en plus pour rentabiliser le système. Toutes ces informations sont indispensables pour faire le choix d’installer un cuve de récupération d’eau de pluie.

Le crédit d’impôt pour la mise en place d’une cuve de récupération d’eau pluviale

Il existe un crédit d’impôt de 25% sur l’installation d’une citerne de récupération d’eau de pluie si elle est installée par un professionnel et si elle respecte certaines normes. Pour toucher ce crédit d’impôt, vous devrez vous restreindre à utiliser l’eau de pluie pour les toilettes, machine à laver, lavage auto et jardinage 🙁

Pour que le client bénéficie du crédit d’impôt, la prestation de l’installateur doit comporter l’ensemble des éléments listés dans l’article 18bis de l’annexe IV du Code Général des Impôts.
Le devis et la facture doivent regrouper et détailler les postes ouvrant droit au crédit d’impôt.
La facture doit en outre comporter :

  • l’adresse de réalisation des travaux,
  • la désignation et le prix unitaire des équipements,
  • le détail précis et chiffré des différentes catégories de travaux effectués.

Permettant d’individualiser d’une part les postes ouvrant droit au crédit d’impôt et d’autre part ceux exclus du champ de cet avantage fiscal. L’installateur indique au client qu’il peut exister des aides des collectivités (région, département, communauté d’agglomération ou de communes, municipalité, etc.). L’état met à disposition une plaquette regroupant tout ce qu’il faut faire et ne pas faire pour être conforme à la norme et à la loi.

Pour finir, le fait d’utiliser l’eau de pluie vous permet de ne pas payer l’eau du réseau et par conséquent de ne pas payer la taxe sur le retraitement des eaux usées qui est calculée en fonction des m3 consommés. Il faut savoir que les distributeurs d’eau ne font rien pour le moment pour ce problème mais cela devrait changer dans un futur proche.
Je pense que pour avoir la liste des personnes équipées d’une citerne à récupération d’eau de pluie, l’Etat prendra la liste des contribuables qui ont touchés le fameux crédit d’impôt de 25%, à bon entendeur…

 

Informations
Récupérateur d'eau de pluie : coût et amortissement
Nom de l'article
Récupérateur d'eau de pluie : coût et amortissement
Description
Cet article donne toutes les informations sur le sujet des récupérateurs d'eau de pluie. De son installation à sa composition en passant par son coût et son amortissement.
Auteur

2 Commentaires

Laisser un commentaire