Comment se débarrasser du rumex de manière naturelle

0
Comment se débarrasser du rumex de manière naturelle

Cauchemar des jardiniers, le rumex est une plante vivace qui s’installe aussi bien dans les potagers, les prairies, les zones d’ornements que les bordures de route. En Europe, cette plante sauvage prolifère particulièrement vite au début du printemps, ce qui fait d’elle un adversaire dont il est difficile de venir à bout. Il est important d’agir rapidement pour éviter qu’elle se propage. Dans cet article, nous vous détaillerons ce qu’est le rumex, les conditions qui permettent son développement et les techniques pour s’en débarrasser de manière naturelle.

Qu’est-ce que le rumex?

Le rumex est une plante sauvage qui appartient à la famille des polygonacées. Il en existe plusieurs espèces, dont certaines qui peuvent mesurer plus d’un mètre de haut ! Elle est identifiable par son feuillage vert et ses tiges qui se dressent et permettent l’éclosion de fleurs très rapprochées. Une seule plante peut produire de 3 000 à 60 000 graines qui sont transportées par le vent, les animaux et l’eau. C’est pourquoi elle se propage très vite ! Ses racines pivotantes sont profondes, en seulement un an, elles peuvent plonger jusqu’à 2 m de profondeur. De plus, elles peuvent aider à cette plante dicotylédone de se multiplier. Si l’on récapitule, cette plante robuste à un pouvoir de multiplication générative, c’est-à-dire par les graines ; et de multiplication végétative, c’est-à-dire par les racines. Il faut donc agir rapidement dès leur apparition.

Comment se débarrasser du rumex de manière naturelle

Sachez que le rumex est nitrophile, c’est-à-dire qu’il se plaît particulièrement dans les sols riches en azotes et bien drainés. Plus votre sol sera compact et surchargé de culture, plus la plante se multipliera aisément.

Enfin, sachez que cette plante est qualifiée d’adventice pluriannuelle, elle n’est pas vivace.

Cependant, une graine peut vivre près de 50 ans dans le sol et germer à n’importe quel moment de l’année, sauf en hiver.

Les différentes variétés

Il existe 4 espèces couramment connues de rumex. Celles qui affectent le plus les agriculteurs et jardiniers sont le Rumex crispus ou rumex crépu, et le Rumex obtusifolius ou rumex à feuilles obtuses. On connaît aussi très souvent le Rumex acetosa sous le nom d’oseille sauvage et le Rumex acetosella en tant que petite oseille. On peut les différencier grâce à leurs feuilles qui ont des caractéristiques différentes :

  • Rumex obtusifolius : feuilles longues d’environ 15 à 30 cm avec une base en cœur
  • Rumex crispus : feuilles étroites et ridées d’environ 10 à 30 cm
  • Rumex acetosa : feuilles lancéolées et embrassantes d’environ 10 cm
  • Rumex acetosella : feuilles en fer de flèche de 3 à 4 cm
Comment se débarrasser du rumex de manière naturelle
Rumex obtusifolius

Ses dangers

Vous l’aurez compris, le rumex se propage très vite et peut envahir vos cultures en un rien de temps. Elle comporte alors l’inconvénient de pouvoir se développer aux dépens de ce que vous avez planté. Mais ce n’est pas son seul danger. C’est une plante qui contient une concentration importante d’acides oxaliques. Ces derniers peuvent causer des insuffisances rénales à certains animaux. Si en général ils ne sont pas friands de rumex, lorsque les pousses sont encore jeunes et tendres, elles peuvent être consommées par erreur.

Comment se débarrasser du rumex de manière naturelle

Qu’est-ce qui favorise son développement ?

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte lorsqu’il s’agit de la prolifération du rumex.

  • Le rumex adore les sols compactés. C’est pourquoi on retrouve souvent le Rumex crispus et le Rumex obtusifolius dans les jardins. Ceux-ci sont parfois trop travaillés provoquant un tassement de terrain.
  • Les sols riches en potasse et en azote de nature ou par l’apport de fertilisants sont aussi au goût du rumex.
  • Lorsque la végétation est éparse, le rumex obtient la lumière dont il a besoin pour se propager. Au contraire, plus la végétation est dense, plus il prolifère difficilement.
  • L’activité humaine ou mécanique lors du travail des champs et des potagers peut aider à l’éparpillement des graines. De cette manière, le rumex se répand sur de grandes surfaces.

Comment se débarrasser du rumex: les différentes techniques naturelles

Tout comme vous pouvez désherber naturellement, il existe plusieurs techniques différentes non chimiques pour éliminer le rumex. Il est d’ailleurs souvent plus efficace d’en associer plusieurs que de n’agir que d’une seule manière.

Le meilleur moment pour le faire et quelques considérations

Comme nous l’avons vu, le rumex est très prolifère. On essayera donc d’en venir à bout avant la floraison de manière à limiter son extension.

Si vous arrachez le rumex, surtout ne pas le jeter sur un tas de fumier, il risquerait de s’y trouver à son aise et de repartir.

Préférez l’action sur un sol humide, après une pluie le sol sera plus meuble et il sera plus facile de le travailler et d’agir sur les racines.

Une bonne solution pourrait être le compostage ou la biométhanisation, elles permettent d’inhiber la capacité de germination. Dans le cas où vous ne possédez pas ces moyens, vous pouvez enterrer profondément ou brûler vos restes de rumex.

À la main

L’idéal est d’agir vite, au printemps, profitez que les pousses sont encore jeunes et leurs racines peu profondes pour arracher à la main ou à la pioche le rumex. Idéalement, vous irez chercher les racines à au moins 12 cm de profondeur.

Les techniques de culture

Si vous le pouvez, profitez d’une pluie avant la floraison pour faucher radicalement par les racines le rumex.

Si vous constatez que le rumex prolifère beaucoup, c’est peut-être que votre terre est très azotée. Utilisez de préférence des engrais organiques et essayez de bannir les granules d’azote et de potasse.

Une fois que vous avez retiré tout le rumex, mettez un paillis épais partout c’est possible, il freinera sa réapparition.

La lutte biologique

Il existe un redoutable prédateur de rumex qui pourra se transformer en allié. Le coléoptère Gastrophyssa Viridula se nourrit essentiellement de cette mauvaise herbe. Pour que cette méthode fonctionne, il vous faudra prévoir un lâcher massif de ces individus dans la zone infectée.

Coleoptere Gastrophyssa Viridula

Il existe donc de nombreuses alternatives naturelles auxquelles vous pouvez recourir pour ne pas avoir à utiliser de produits chimiques. Sachez toutefois qu’aucune n’est miraculeuse et que vous débarrasser du rumex vous demandera des efforts certains !

Informations
Comment se débarrasser du rumex de manière naturelle
Nom de l'article
Comment se débarrasser du rumex de manière naturelle
Description
Cauchemar des jardiniers, le rumex est une plante vivace qui s’installe dans les potagers, les zones d’ornements etc... Nos conseils pour s'en débarrasser.
Auteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici