Habitat durable Jardin

Compostage domestique : pourquoi et comment faire du compost ?

Qu'est que le compostage domestique

Le compostage c’est la transformation des matières organiques de différentes tailles et provenance en compost. Le compost arrivé à maturité est noir et il sent « la forêt ». Pourquoi et comment faire un compost dans son jardin ? Voici les éléments de réponse :

  • Améliorer la fertilité de votre jardin,
  • réduire le volume de vos déchets de plus de 30%,
  • faire un geste pour l’environnement,
  • économiser de l’eau et des engrais.

Le compostage est l’un des modes de valorisation des déchets organiques les plus intéressants d’un point de vue technique et écologique, en conformité avec la réglementation :

  • en limitant les transports,
  • en ne générant pas de CO2 additionnel,
  • en assurant un retour au sol des matières organiques bien utiles en région méditerranéenne où les sols sont en voie de désertification.

Que peut-on composter ?

Tous les déchets organiques que vous produisez dans la maison ou dans le jardin peuvent être mis au compost :

  • les déchets de la maison : les plantes vertes, mouchoirs en papier et essuies-tout, mare de café avec son filtre papier, copeaux et sciure de bois, cartons et papier journal, etc….
  • les déchets de la cuisine : les épluchures de légumes et fruit ou l’aliment complet si abîmés, coquilles d’œufs broyer en petit bout, pain sec casser en morceau, croûte de fromage, etc…
  • les déchets du jardin : Tontes de gazon, fleurs fanées, mauvaises herbes sans graine, déchets après la tonte d’une haie, etc…
  • les déchets sec : Mouchoir en papier, essuies-tout, carton, branche, paille, papier, etc…

On peut aussi composter d’autres déchets mais leur compostage sera plus lent du fait de leurs consistances et leurs tailles : branches, petits morceaux de bois. Il faudra bien sur broyer ces éléments pour faciliter et accélérer leur décomposition.

Déchets carbonés ou azotés ? les deux ! Les déchets plutôt carbonés sont les suivants: Branches, copeaux, paille, écorces, papiers, feuilles mortes, sciure, herbes sèches, cartons, Tailles, etc…
Les déchets plutôt azotés sont les suivants: Déchets de cuisine, tontes de gazon, pousses vertes, etc…

Pour obtenir un bon compost il faut bien sur mélanger les deux en couches successives. Vous pouvez aussi alterner avec des déchets plus grossier comme des branches, la tailles des haie, grosses feuilles. Cela aura pour effet d’aérer le compost en créant des trous d’air à l’intérieur.

Ce qu’il ne faut pas composter ?

Plastiques, tissus, les couches de bébé, verres, métaux, les os. Les viandes, même cuites, laitages, fromages ne sont vraiment pas à mettre au compost. Ils ne vous apporteront que de mauvaises odeurs même à plusieurs mètres du compost. Sans parler que vous allez attirer toute les bestioles du coin qui voudront s’y rassasier.

Comment entretenir son compost ?

Il ne s’agit pas de remplir le compost et d’attendre que la nature fasse le reste. Il faudra de temps en temps lui rendre visite et le retourner à l’aide d’une fourche.
Si le temps est trop sec pendant longtemps, il faudra arroser votre compost modérément en le retournant histoire de lui apporter un taux d’humidité convenable. Un compost arrive à maturité au bout de 4 à 8 mois selon les déchets placés à l’intérieur. Il est facilement reconnaissable par sa couleur foncée presque noir.

Comment fabriquer son composteur ?

Il existe deux possibilités, la première est très simple, il n’y a rien à construire, seulement faire un tas des déchets au fond du jardin. C’est la façon la plus simple mais elle sera moins efficace et esthétique que la seconde, le bac à compost. Le bac à compost peut être en bois ou en plastique. La version plastique se trouve dans le commerce vers les 40€ et vous pouvez aussi vous rapprocher de votre mairie qui peut proposer des bacs en bois pour une somme réduite. La version bois sera à peine moins cher mais vous pouvez le fabriquer vous même pour 0€.
En effet il est simple de ce procurer une palette qu’il faudra alors désassembler en la déclouant. Récupérer alors les planches et les chevrons, assembler le tout avec des clous pour former un bac. Laisser un espace de 3 centimètres entre chaque planche pour l’aération général du compost.

Comment calculer la capacité en litre d’un bac à compost ?

C’est facile si le composteur est carré ou rectangle, on multiplie les dimensions: Largeur X Longeur X Hauteur = Volume du bac

Une vidéo explicatives très complète du compostage domestique

Informations
Compostage domestique : pourquoi et comment faire du compost ?
Nom de l'article
Compostage domestique : pourquoi et comment faire du compost ?
Description
Cet article détail le compostage domestique : pourquoi et comment faire du compost dans son jardin et met en avant les avantages écologiques de cette pratique.

1 commentaire

Laisser un commentaire