Chenilles processionnaires, comment s’en débarrasser naturellement ?

0
chenille processionnaire

Les chenilles processionnaires ont des effets néfastes sur la santé des pins, des animaux et des humains. Il est donc important de s’en protéger, de savoir s’en débarrasser et de prévenir de futures invasions.

Que sont les chenilles processionnaires ?

Les processionnaires du pin sont principalement connues sous leur forme de chenilles, car c’est le moment de leur vie où elles sont le plus néfastes. Leur nom « processionnaires » vient de leur façon de se déplacer les unes derrière les autres. Ces insectes sont très présents dans les trois quarts sud de la France.

Ils ont plusieurs stades de développement et leur durée de vie totale est d’environ un an. Dans un premier temps, les papillons de nuit Thaumetopoea Pityocampa s’accouplent et les femelles pondent entre 70 et 300 œufs le long des épines de pin. Ces papillons ne vivent en général pas plus d’une journée et alors que la femelle ne peut parcourir plus de 4km, le mâle, lui peut voler jusqu’à 50km. La propagation est donc quasiment inévitable.

papillon de nuit

Ensuite, après environ 5 semaines, les œufs éclosent pour donner naissance à des larves qui muent trois fois avant l’hiver. Ces larves fabriquent un pré-nid que l’on ne peut pas toujours voir. On peut en revanche apercevoir les conséquences de l’existence du nid sur le pin. En effet, comme elles se nourrissent de la limbe contenue dans les aiguilles de pin, celles-ci jaunissent par touffe. À ce stade de leur développement, les chenilles ne sont pas encore urticantes. En hiver elles construisent un nid définitif au bout d’une branche en haut d’un pin. Ce nid-ci est facilement identifiable.

Enfin, au printemps, dans le dernier stade de leur évolution, les chenilles descendent des pins. Elles forment une grande procession, car elles avancent les unes derrière les autres en gardant un contact physique pour ne pas se perdre. Elles s’enterrent de quelques centimètres pour tisser leur nymphe. La durée de transformation dans le cocon dépend de la région dans laquelle vous vous trouvez. Une fois les papillons de nuit sortis de terre, ils vivent environ une journée et se déplacent pour aller se reproduire et ainsi perpétuer le cycle que nous venons d’expliquer.

nid définitif de chenilles processionnaires
Un nid définitif de chenilles processionnaires

Des insectes avec un impact sanitaire reconnu

En plus de dégrader les pins, surtout lors d’invasions, les chenilles processionnaires sont néfastes pour la santé animale et humaine. Elles sont, en effet, dotées de poils minuscules très urticants. Ainsi, il est fortement déconseillé de toucher une ou des chenilles à main nue.

Nous vous prions également d’éviter de tenter de venir à bout de ces chenilles en les écrasant : les poils se détachent facilement et sont très volatiles. Vous pourriez vous retrouver avec de grosses plaques d’urticaire, mais aussi des problèmes de conjonctivites, de vomissements et/ou respiratoires. En cas de contact prolongé ou de sensation de gène, n’attendez pas pour aller voir le médecin. Protégez les plus fragiles tels que les enfants, les personnes âgées ou souffrantes.

En cas de détection d’un arbre infesté, nous vous conseillons également de bien veiller à ce que vos animaux de compagnie n’entrent pas en contact avec ces chenilles. En plus des problèmes précédemment cités, les chiens par exemple, peuvent développer des pathologies dangereuses pour leur santé en léchant les chenilles.

chenilles processionnaires

Des remèdes naturels pour se débarrasser des chenilles processionnaires

Il existe quelques prédateurs naturels à la chenille processionnaire. À cause des poils urticants, la plupart des oiseaux ne peuvent pas manger ces insectes. Notez cependant, qu’en raison de la distance qu’un papillon mâle adulte est capable de parcourir, il n’est pas possible de s’en débarrasser définitivement.

Aux vues de risques mis en lumière dans le paragraphe précédent, nous ne saurions que trop vous recommander de vous protéger avant de vous approcher d’une zone infestée (gants, masques, vêtements couvrants, etc.)

Laissons faire la nature

Tout d’abord, sachez que les mésanges sont très friandes des chenilles processionnaires. Ces dernières se trouvent en haut des pins, dans un nid pendant l’hiver. C’est une aubaine pour les mésanges que de trouver de la nourriture pendant cette saison inhospitalière. Afin d’encourager ces oiseaux à s’arrêter dans votre jardin, nous vous recommandons de leur installer un petit nichoir. Une exposition plein sud serait idéale.

mésanges - le prédateur idéal contre les chenilles processionnaires

Vous pouvez d’ailleurs installer un nichoir à chauvesouris avec la même exposition. Ces mammifères volants se délectent de tout un tas d’insectes. Ils vous aideront à vous débarrasser d’une partie des chenilles processionnaires. Par ailleurs, vous pourrez ainsi contribuer, à votre échelle, à la sauvegarde de cet animal.

Ensuite, après avoir arrangé ces installations idéales pour stimuler la biodiversité dans votre jardin, vous pouvez installer des pièges à phéromones. Placés vers la fin de l’été, ces derniers attirent les papillons mâles pendant leur unique nuit de vie, et les empêchent de se reproduire.

Enfin, d’après l’INRA, le bouleau aurait des vertus utiles pour lutter contre les chenilles processionnaires. En effet, son odeur les repousse ! Notez cependant, qu’il s’agit d’une solution de long terme pour prévenir de futures invasions et non de vraiment lutter contre une colonie déjà bien installée.

le bouleau repousse les chenilles processionnaires

Interventions humaines

Il existe aussi des Eco-pièges pour stopper les chenilles lors de leur migration du pin vers le sol, à la fin du printemps. Le piège forme une bande plastique à fixer tout autour du tronc. Une fois sur cette bande, le chenilles continuent leur chemin et sont guidées vers un tuyau. Ce dernier les mène dans une poche remplie de terre. L’instinct des chenilles leur dit qu’elles sont au sol et elles s’enfouissent et fabrique leur nymphe. Il vous suffit de jeter le dispositif fin juin, pour vous débarrasser des chenilles processionnaires.

Au printemps, pour enrailler le cheminement des chenilles vers le sol où elles se transforment en papillon de nuit, vous pouvez placer des bandes de glu autour des troncs d’arbres infestés. La glu va retenir les chenilles qui vont mourir de faim.

En dernier recours, certaines entreprises spécialisées proposent de pulvériser vos arbres (jusqu’à 25m de haut) avec le Bacillus thuringiensis. Il s’agit d’une bactérie inoffensive pour l’Homme qui détruit le système digestif des chenilles. Les conditions d’application de ce remède sont strictes et son efficacité en dépend. Nous vous recommandons donc de faire appel à un professionnel pour cette dernière solution.

Petit plus : si vous savez à quelle période exacte les chenilles vont descendre de vos arbres pour aller s’enterrer, vous pouvez également disposer sur leur chemin de la terre de diatomée. Cependant, cet insecticide naturel nécessite beaucoup de précision, car il est sensible à l’humidité.

En résumé

À la lecture de cet article, vous avez pu découvrir quelques astuces naturelles pour vous débarrasser des chenilles processionnaires. La stimulation de la biodiversité est un bon moyen à long terme, de limiter les infestations de chenilles processionnaires. Couper vos arbres au moindre signe d’infestation n’est pas nécessaire, mais il vous faudra vous armer de patience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici