Comment enlever une cheville Molly ?

0
enlever une cheville molly

La cheville Molly est très appréciée pour sa praticité lorsqu’il s’agit de fixer du mobilier ou des objets au mur. Mais si par hasard vous avez décidé de changer votre décoration ou votre agencement, elle pourrait laisser des traces peu esthétiques ! Heureusement, il existe différentes méthodes pour enlever une cheville Molly sans faire de dégât. Dans cet article, découvrez comment les reconnaître et comment faire pour réussir à les ôter sans courir à la catastrophe.

Qu’est-ce qu’une cheville Molly ? Pourquoi s’en servir ?

chevilles Molly

La cheville à expansion métallique est plus couramment appelée cheville Molly en l’honneur d’un de ces plus grands fabricants. C’est un accessoire en métal qui une fois dans le mur déploie des ailettes. Celles-ci viennent s’appuyer au dos de la cloison sur laquelle vous travaillez.

Elle est idéale pour fixer des objets plus ou moins pondéreux sur des cloisons en placoplâtre, BA13, parpaings ou briques creuses. En effet, la surface de contact que la cheville à expansion offre sur la paroi est plus large et cela permet de mieux repartir le poids de ce que vous fixez à la paroi. De cette manière, vous limitez les risques d’arrachement du mur. Pour vous donner un ordre d’idée, une cheville de 8 mm de diamètre pourra supporter un maximum de 25 kg, tandis que celle de 13 mm ira jusqu’à 50 kg. Pour soutenir des poids supérieurs il faut ensuite se tourner vers d’autres solution tel que le scellement chimique.

Sachez qu’il vous faudra une pince spécifique pour poser les chevilles, mais qu’elle ne vous sera d’aucune aide si vous décidez de les enlever.

Les différentes méthodes pour retirer une cheville Molly

La méthode douce : utilisez deux tournevis et une pince

En premier lieu, il vous faudra enlever la vis qui se trouve dans la cheville Molly. Réalisez cette opération avec un tournevis (ou une visseuse) adéquats à la tête de vis. Ensuite, glissez un tournevis plat sous la collerette et faites doucement levier sur la cloison pour replier la collerette vers l’intérieur.

Pas de panique si la collerette se casse, c’est le but ! Cependant, veillez à être délicat afin de ne pas faire trop de dommages sur votre paroi. À l’aide d’une pince, terminez d’enlever la collerette de la cheville. Enfin, vous n’avez plus qu’à enfoncer un tournevis cruciforme dans le trou laissé par la vis que vous avez ôté et pousser vers l’arrière. La cheville Molly n’étant plus retenue que par derrière la cloison, elle tombera.

En détail en vidéo :

La méthode rapide : utilisez une perceuse

C’est probablement la méthode la plus rapide. Tout comme avec la technique précédente, il vous faudra tout d’abord enlever la vis de la cheville. Ensuite, vous choisirez un foret à métaux d’un diamètre légèrement supérieur à celui de la cheville que vous souhaitez ôter. Vous n’avez plus qu’à percer délicatement dans la cheville Molly afin de casser la collerette. Une fois que ce sera fait, le reste de l’objet devrait tomber tout seul dans le panneau mural.

Cette méthode en détail :

La méthode énergique : utilisez un marteau et tournevis

Pour cette technique, et contrairement aux deux autres, on desserrera la vis, mais sans l’enlever complètement. Armé d’un marteau, vous frapperez la tête de vis jusqu’à ce que la cheville se casse à l’intérieur de la cloison. Une fois cette opération réalisée, ôtez la totalité de la vis puis insérez-la dans le trou, mais en diagonale, de manière à ce qu’elle vienne toper contre la cheville. De nouveau, donne quelques petits coups de marteau la tête de vis jusqu’à ce que la cheville Molly tombe à l’intérieur de la cloison. Terminez en enlevant la vis et la collerette du mur.

La technique en vidéo :

Une fois la cheville retirée

Vous avez ôté avec succès la cheville à expansion métallique de votre mur, laissant place à un trou. Pas de panique, en 24 h il n’y aura plus de trace. Commencez par glisser du papier journal dans l’orifice de manière à le combler. Faites attention à ne pas le faire dépasser du mur. À l’aide d’une spatule, couvrez le tout avec un enduit de rebouchage. Soyez généreux, il vaut mieux qu’il y en ait un peu trop. Patientez 24 h pour un séchage idéal, puis poncez avec du papier de verre à grain fin. Il ne vous reste plus qu’à ajouter une touche de peinture et vous avez fini.

Je n’y arrive pas : quelles alternatives ?

Aucune des méthodes ne fonctionne ou que votre cheville Molly ne dépasse pas et que vous jugez inutile d’essayer de l’enlever ? Vous pouvez simplement la dissimuler.

  • Dans les pièces peu humides comme les salons, couloirs ou chambres, vous pouvez appliquer un mastic acrylique sur la tête de la cheville afin qu’elle ne soit plus visible. Un petit coup de peinture par dessus si vos murs ne sont pas blancs et le tour est joué.
  • Vous pouvez aussi enfoncer la cheville de quelques millimètres en retirant la vis puis en creusant délicatement autour de la collerette. Un léger coup de marteau devrait enfoncer la collerette suffisamment pour que nous n’ayez plus qu’à faire un peu d’enduit, poncer et peindre au besoin. Voir cette méthode en vidéo :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici