Comment faire pousser des herbes aromatiques chez soi ?

0
Comment faire pousser des herbes aromatiques chez soi ?

La culture des herbes aromatiques n’est pas seulement réservée aux propriétaires de potagers. Vous aussi, vous pouvez créer un petit jardin odorant… chez vous à l’intérieur ! Découvrez tous les secrets de la culture des herbes aromatiques à la maison, quand les planter et comment les combiner dans un même pot.

Pourquoi cultiver des plantes aromatiques ?

Vous le savez : une maison pleine de verdure est une maison plus belle, plus harmonieuse et plus reposante.

Mais avoir des plantes dans la maison n’améliore pas seulement l’ambiance : c’est aussi bon pour notre organisme !

Les plantes d’appartement, en effet, purifient l’air des polluants produits par les meubles et les peintures, des micro-poussières (inévitables en ville) et même des radiations des appareils électroménagers. Ils absorbent le dioxyde de carbone que nous produisons en respirant et nous le renvoient transformé en oxygène.

Alors pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups… en cultivant des herbes aromatiques chez soi ? De cette façon, non seulement vous purifierez l’environnement, mais vous aurez toujours à portée de main des odeurs fraîches pour parfumer vos plats.

Sans parler de l’odeur…

Bien sûr, vous avez peut-être toujours pensé que vous n’aviez pas la main verte. Mais voici la bonne nouvelle : cultiver des herbes aromatiques chez soi n’est pas aussi difficile qu’il n’y paraît. Cela nécessite peu d’espace, peu de temps et un équipement facile à trouver.

Voici tous nos secrets. En commençant par le plus important : pour bien cultiver les plantes, il faut d’abord les aimer !

Comment faire pousser des herbes aromatiques chez soi ?

Ce qu’il faut pour cultiver des herbes aromatiques en pots

Les outils nécessaires

Pour commencer votre petite culture, vous aurez besoin de quelques outils. Ce sont tous des outils extrêmement courants que tout le monde peut utiliser facilement.

Pour faire pousser des herbes en pot, nous aurons besoin :

  • De pots bien-sûr, en plastique ou en terre cuite. La terre cuite est certainement gagnante sur le plan esthétique et est la plus écologique des deux. Mais le plastique est plus léger, donc idéal pour les solutions suspendues : étagères, tablettes… tout dépend de l’endroit où vous allez placer vos pots.
  • Soucoupe, indispensable pour retenir l’excès d’eau et ne pas mouiller le sol de la maison.
  • Des ciseaux, pour tailler les plants et prendre ce dont vous avez besoin sans déchirer les tiges.

Comment composer ses pots d’herbes aromatiques ?

Et maintenant, nous commençons à composer le contenu de nos pots. Dans cet ordre :

  1. L’argile expansée, qui a une fonction drainante et empêche l’eau de stagner et de pourrir les semis. Elle se présente sous la forme de sphères poreuses de forme irrégulière et doit être placé en couche au fond du pot : cela permettra une libération progressive de l’humidité du terreau. Elle ne convient pas aux plantes qui ont besoin d’un environnement très sec, comme les cactus.
  2. Du terreau universel. Une astuce ? Mélangez-le avec un peu de sable pour un effet de drainage encore plus efficace.
  3. Des engrais, pour maintenir la fertilité du sol dans le temps.
  4. Des pousses de plantes aromatiques : persil, sauge, romarin, thym, basilic, marjolaine… tout ce que vous voulez ! Si vous n’avez pas beaucoup d’expérience, il est préférable d’utiliser des semis déjà germés plutôt que des graines.

Comment faire pousser des herbes aromatiques chez soi ?

Les meilleurs endroits pour cultiver les herbes chez soi

Bien sûr, posséder un potager ou un jardin serait idéal pour faire pousser des semis.

Mais ce n’est pas notre cas. Heureusement, même un appartement cache de nombreux endroits parfaits pour faire pousser des aromates ! Il n’y a pas de maison trop petite pour quelques plantes en pot.

Regardez autour de vous et cherchez l’endroit idéal. Une plante a besoin de beaucoup de lumière pour bien pousser et doit se tenir à l’écart des sources de chaleur artificielles (comme les radiateurs et les climatiseurs).

Notre recommandation évidente est de ne jamais garder de plantes dans la chambre à coucher, l’action des plantes d’intérieur est très importante sur notre bien être et santé.

Leur effet, si positif pendant la journée sur notre corps, se modifie pendant la nuit : c’est parce que la photosynthèse de la chlorophylle, en l’absence de lumière solaire, ne se produit pas. Ainsi, les plantes ne produisent plus d’oxygène, mais du dioxyde de carbone.

Dans la cuisine

C’est clair : les plantes aromatiques sont utilisées dans la cuisine. Ainsi, si l’espace le permet, les avoir toujours à portée de main pourrait être très pratique.

Vous vous demandez peut-être : oui, mais ma cuisine est déjà pleine d’ustensiles et de vaisselle, où voulez-vous que je mette cinq ou dix casseroles ?

Ne vous inquiétez pas : nous y avons déjà pensé. Cultiver des herbes dans la cuisine est possible… et, pour être honnête, très pittoresque.

Il suffit de visser une tringle à rideau au mur et d’accrocher quelques soucoupes avec un support spécial. Ainsi, vous pourrez non seulement cultiver vos propres plantes aromatiques dans la cuisine, mais vous donnerez à la pièce un aspect agréable et original. Et vos odeurs préférées seront toujours à portée de main.

Au balcon

Pour les plus chanceux, il y a la solution la plus évidente : le balcon.

Cela peut sembler être la façon la plus simple de faire pousser des herbes en pot, mais au lieu de cela… il faut quand même faire attention, car toutes les terrasses ne sont pas adaptées à cette fin.

L’endroit idéal garantit à la plante environ six heures de lumière par jour et n’est pas trop exposé à la pluie et au vent. En bref : pour cultiver des herbes aromatiques sur la terrasse, il faut un endroit abrité mais ensoleillé.

Avez-vous un balcon spacieux ? Vous pouvez ensuite placer vos plants directement sur le sol. Dans ce cas, vous pouvez également utiliser des pots lourds, de la terre cuite, de la céramique ou même du métal. Sinon, il existe de nombreuses solutions verticales : des étagères, des échelles avec des étagères, des jardinières… un espace pour la créativité.

Si vous prévoyez de cultiver des plantes aromatiques sur la terrasse, faites attention au basilic.

C’est une espèce délicate, typiquement méditerranéenne, qui souffre plus que les autres du froid : elle peut avoir besoin d’un « asile » pendant les mois d’hiver. Ne le laissez pas dehors dans le froid !

A la fenêtre

Une autre solution, pour ceux qui ont peu de place dans la maison, consiste à faire pousser des herbes aromatiques à la fenêtre. Si vous avez déjà des bacs à fleurs, vous n’avez rien à craindre : vous n’avez besoin de rien d’autre. Vos plantes seront toujours exposées à la lumière et pousseront en bonne santé, fortes et luxuriantes.

Vous pouvez créer un beau jardin vertical en utilisant des pots suspendus et des porte-pot en macramé. Très bohème ! L’effet sera stupéfiant, d’un grand impact visuel… et vous n’aurez pas à vous baisser chaque fois que vous aurez besoin d’un brin de sauge.

Bien entendu, cette solution est préférable pour les fenêtres que vous n’ouvrez pas souvent.

Vous pouvez aussi fixer une étagère juste sous le rebord de la fenêtre et placer vos plantes dans des pots… à condition qu’il n’y ait pas de radiateur juste là.

Quand plantez ses herbes aromatiques ?

Si vous prévoyez de cultiver des plantes aromatiques à l’intérieur, la saison ne fera pas de différence car le climat intérieur est toujours assez constant. Dans ce cas, vous n’aurez pas besoin de savoir quand planter vos herbes – chaque moment est bon. Même maintenant !

La situation est différente dans le cas des espaces ouverts. Si vous avez une belle terrasse et que vous voulez commencer à faire pousser des herbes directement sur le balcon, la meilleure période est certainement le printemps. Les mois de mars et d’avril sont parfaits.

Les herbes aromatiques se plantent généralement au printemps.

Les exceptions sont la sauge, le persil et le thym, qui – si vous ne vivez pas dans des régions où les températures sont trop basses – peuvent également être semés en septembre.

Dans ce cas, cependant, vous devrez garder un œil particulier sur vos semis ; surtout dans les premiers mois de la vie, lorsqu’ils sont plus délicats.

Quelles herbes associer dans un même pot et celles à ne pas planter ensemble ?

Vous savez, vivre ensemble n’est jamais facile. Si c’est le cas pour nous, pourquoi ne serait-ce pas le cas pour les plantes ? Les herbes aromatiques ne font pas exception : même dans le règne végétal, il existe des amitiés et des antipathies.

C’est pourquoi la culture d’herbes aromatiques chez vous ne doit pas être laissée au hasard : certaines plantes poussent mieux ensemble parce qu’elles bénéficient de la proximité d’autres espèces. Mais il y a aussi ceux qui sont revêche, ceux qui sont mieux seuls.

En bref : s’il est vrai qu’il faut aimer les plantes pour bien les cultiver… alors apprenons à les connaître !

Le romarin est le roi incontesté du balcon. Ses arbustes peuvent également devenir très grands, avec de fortes ramifications et de longues racines. Il est impensable de le mettre à côté d’autres plantes : il a besoin de son propre espace !

Donnez-lui un pot à lui tout seul, et faites-le grandir. Et n’oubliez pas d’ajouter du sable au sol. Le romarin peut sembler un peu présomptueux, mais il connaît son affaire : avec les bons soins, il gardera ses feuilles toute l’année. Et cela donnera un coup de pouce supplémentaire à vos rôtis.

La sauge et le thym sont amis pour la vie. Vous pouvez même leur donner un seul pot : ils ne se plaindront pas. Ensemble, ils sont superbes ! Ils sont tous deux de grands amateurs de soleil, de vent et de plein air – la position la plus exposée est pour eux.

La menthe est la voisine un peu envahissante. Elle a tendance à occuper tout l’espace disponible avec ses racines, c’est pourquoi nous recommandons de lui donner un vase à elle. D’autre part, cela vous donnera un merveilleux parfum : on peut fermer les yeux, n’est-ce pas ?

Le basilic et le persil sont tous deux capricieux et délicats ; ils doivent être replantés chaque année, il n’est donc pas conseillé de les combiner avec d’autres plantes. Cependant, si vous les mettez dans le même pot, ils s’emboîteront bien ensemble. N’oubliez pas de les arroser souvent, surtout le basilic, qui a besoin de beaucoup d’eau pour vivre.

Une autre combinaison qui fonctionne est celle de l’origan et de la marjolaine : ils sont semi-verts, tout comme la sauge et le thym, et visuellement ils vont très bien ensemble.

En bref : pour cultiver des herbes aromatiques à la maison, vous n’avez pas besoin de trop d’espace, car plusieurs plants peuvent être placés dans le même pot. Maintenant, vous n’avez plus d’excuse pour ne pas essayer !

Informations
Comment faire pousser des herbes aromatiques chez soi ? Le Guide
Nom de l'article
Comment faire pousser des herbes aromatiques chez soi ? Le Guide
Description
La culture des herbes aromatiques n'est pas seulement réservée aux potagers. Notre guide complet pour la culture d'herbes aromatiques chez soi.
Auteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici