La marmite norvégienne : avantages et comment bien l’utiliser

0
marmite norvegienne

Utilisée depuis de nombreuses années, la marmite norvégienne est aussi appelée « caisse à cuire » ou « cuiseur thermique ». C’est un merveilleux allié pour faire des économies d’énergie, mais c’est également un objet écologique qui ne gâche rien au plaisir de papilles. Vous êtes tentés d’en savoir plus sur le sujet ? Alors voyons plus en détail ce qu’est une marmite norvégienne et comment elle fonctionne. Nous passerons ensuite en revue ses avantages et nous verrons comment l’utiliser de manière adéquate. Enfin, nous vous donnerons quelques astuces pour fabriquer vous-même votre marmite norvégienne.

Qu’est-ce qu’une marmite norvégienne ?

À l’origine, il s’agit d’une marmite en fer battu étamé et englobée dans une boite hermétique et isolée. Elle existe depuis au moins 1870, date à laquelle elle a été (re) découverte en Norvège. Aujourd’hui, elle se présente sous la forme d’une caisse ou d’un réceptacle très bien isolé dans lequel on glisse une marmite, de préférence de composition dense.

marmite norvegienne

Comment ça marche ?

Rien de très technologique ou de mystique avec la marmite norvégienne ! En fait, on pourrait dire qu’il s’agit tout simplement d’un thermos géant. Elle fonctionne en évitant les déperditions de chaleur. La température intérieure de la marmite norvégienne baisse, mais très lentement, en comparaison à si elle était posée dans votre cuisine. Avec la caisse à cuire, on minimise 3 modes de déperdition de chaleur.

  • La conduction, ou la transmission de chaleur, par contact est évitée, car les parois de la caisse sont doublées avec un isolant thermique. Cela peut être de la laine, du liège, du papier journal, entre autres.
  • La convection ou le brassage de l’air, est annulée puisque votre caisse doit avoir le moins possible d’espaces vides.
  • Le rayonnement, en installant des réflecteurs à infrarouges comme du papier d’aluminium sur les parois, on renvoie les rayons de chaleurs vers le plat de cuisson au lieu de les laisser s’échapper.

Il s’agit donc de prolonger la cuisson de vos aliments hors du feu, en maintenant une chaleur quasi constante.

marmite norvegienne

Ses avantages

L’utilisation de la marmite norvégienne présente plusieurs avantages non négligeables lorsque l’on se demande si l’on va en construire une ou investir.

Économie d’énergie et financière

C’est d’abord une très bonne manière de faire des économies. En effet, comme vous réduisez votre temps de cuisson sur le feu, vous économisez de l’énergie. Ainsi, que vous ayez une cuisinière à gaz, électrique ou même à bois, vous utiliserez beaucoup moins de combustible et par conséquent vous ferez des économies.

On considère que l’on réduit son besoin énergétique d’environ 40 à 70 % en optant pour cette méthode.

Écologique

Vous réduisez votre consommation énergétique, par conséquent, si vous êtes dans une démarche de diminution de votre impact sur l’environnement, c’est un très bon allié. De plus, il est possible de fabriquer son cuiseur thermique avec des éléments de récup. La démarche est donc totalement écologique.

marmite norvegienne

Pratique

Plus besoin de vous inquiéter de savoir si votre plat n’est pas en train de brûler ou de remuer. Avec la marmite norvégienne vous n’avez qu’à poser votre gamelle dans la marmite norvégienne, puis la sortir une fois le temps de cuisson écoulé. De plus, vous pouvez emporter votre caisse à cuire partout avec vous et manger chaud en plein air.

Comment bien l’utiliser ?

Il y a quelques astuces à connaître pour réussir sa cuisson avec une marmite norvégienne. Sachez qu’on ne peut pas tout cuire dans la caisse. Si vous allez faire griller une viande ou si vous souhaitez faire des œufs au plat, faire un rôti ou de la friture, ce n’est pas l’outil adéquat. En revanche, ce procédé convient parfaitement pour les plats en sauce qui demandent à mijoter, pour les aliments qui doivent être bouillis, les soupes, les confitures, les compotes, le yaourt et d’autres encore.

On peut séparer le temps de cuisine en deux étapes :

La première étape consiste à préparer vos aliments exactement comme vous l’auriez fait si vous n’aviez pas de marmite norvégienne. À savoir que si vous devez faire revenir certains aliments à la poêle, vous le faites tout à fait normalement. Ensuite, versez tous vos aliments dans la casserole en fonte, en terre cuite ou en métal épais et portez à ébullition. Une fois que le plat est à ébullition, vous pouvez réduire le feu, il vous faudra attendre un temps variant de 1 min à 15 min selon ce que vous cuisinez.

Une fois que ce temps est atteint, vous pouvez passer à la deuxième étape. Vous retirez votre casserole du feu et la posez dans votre marmite norvégienne. Soyez rapide et prudent lors de cette étape. Ne vous brûlez pas dans la précipitation, mais sachez que toute minute hors du feu et de la marmite norvégienne est une déperdition de chaleur. Couvrez convenablement votre casserole et fermez hermétiquement la caisse à cuire. En général, il faut doubler le temps de cuisson normal lorsque vous finissez la cuisson dans le cuiseur thermique. Sachez que chaque marmite norvégienne à des capacités un peu différentes surtout si vous l’avez confectionnée vous-même. Il vous faudra peut-être plusieurs coups d’essai pour arriver au temps de cuisson exact, ne vous découragez surtout pas, car ça en vaut la peine !

Une fois que le temps de cuisson est passé, vous pouvez sortir votre casserole de la caisse ou la laisser un peu plus pour que le plat reste au chaud. Dans tous les cas, prenez garde de ne pas vous brûler.

Laissez la marmite norvégienne ouverte pour l’aération et pour éviter que la vapeur ne génère des moisissures.

Comment fabriquer sa marmite norvégienne ?

Voici comment faire très simplement et sans besoin d’outillage particulier votre caisse à cuire.

Prenez deux cartons qui peuvent s’emboîter l’un dans l’autre tout en laissant un espace de quelques centimètres entre les deux parois. Les dimensions du carton qui ira à l’intérieur doivent être un tout petit peu plus grandes que la casserole que vous pensez utiliser. Remplissez l’espace avec une matière thermo-isolante, cela peut-être un vieux sac de couchage, un plaid, de la laine de mouton ou de chanvre, de la sciure de bois… Soyez inventif et voyez ce que vous pouvez réutiliser. L’important étant que tout l’espace soit comblé de manière homogène. Vous pouvez doubler la paroi intérieure du carton interne avec du papier aluminium, cela reste optionnel. Placez une planchette de bois au fond de votre carton. Il ne vous reste plus qu’à préparer votre plat et à glisser la marmite dans votre caisse à cuire en l’entourant d’un linge épais (comme une serviette) pour combler l’espace vide dans la caisse.

En partant de ce principe, si vous êtes un peu bricoleur et que vous avez de l’outillage, vous pouvez tout à fait améliorer le système en construisant une caisse en bois par exemple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici