Projet de construction d’une maison durable : que faut-il savoir ?

0
construction de maison ecologique (2)

Vous avez prévu de construire un petit chez vous pour votre famille ? Cependant, vous savez que la construction est le secteur le plus polluant en France et vous aimeriez ne pas participer à ce triste fait. Vous voulez construire une maison durable, qui soit à la fois respectueuse de l’environnement et qui vous permette de mettre votre famille à l’abri dans un endroit sain ? Construire une maison neuve est souvent déjà un défi en soi, construire une maison écologique l’est encore plus. Sachez qu’il existe des étapes clés à prendre en compte lorsque vous vous lancez dans ce projet. Dans cet article, nous vous donnons des éclaircissements sur ce que l’on entend par maison durable et des éléments clef pour vous aider à mener à bien votre projet de construction de maison durable.

Définition d’une maison durable

La maison durable, à laquelle on se réfère parfois aussi comme maison verte ou maison écologique est une habitation qui est respectueuse de la nature et l’environnement, qui émet le moins possible de polluants et qui a des besoins énergétiques réduits. La maison durable n’est pas régie par une certification ou un label, en revanche elle s’inspire de méthodologies d’écoconception qui peuvent varier selon le concepteur. 

Dans la pratique, c’est une maison dont les matériaux ont été choisis avec soin après avoir examiné leur cycle de vie. Ceux-ci sont à la fois les plus respectueux possibles de l’environnement et de la santé des occupants. On choisit donc le plus souvent des matériaux naturels. C’est aussi une maison en construction qui cherche à exploiter et tirer profit d’énergies renouvelables comme l’éolien, le solaire ou encore la géothermie. Vous pouvez demander aux constructeurs qui vous intéressent ce qu’ils proposent en termes écologiques.

construction de maison ecologique (2)

Les principaux objectifs de la maison durable

Lorsque l’on parle de maison verte, il n’y a pas de règle précise bien que certains outils soient utiles (nous vous en disons plus sur la RT 2020 un peu plus bas). Cependant, elles répondent toutes à des objectifs précis qui sont les suivants :

  • Utilisation de matériaux écologiques
  • Performance énergétique économique
  • Gestion durable de l’énergie
  • Gestion durable de l’eau
  • Gestion durable des déchets
  • Santé et confort

Chacun concevra sa maison écologique selon sa propre sensibilité et mettra l’accent sur certains aspects plus que sur d’autres. Votre engagement écologique vous orientera les objectifs prioritaires que vous chercherez à atteindre en réalisant votre habitat. Votre budget sera forcément une contrainte limitative qui vous obligera à choisir votre vision de l’écoconception.

comment transformer son logement en maison ecologique durable

Différencier les types de maisons durables

Il existe plusieurs concepts de maisons durables. À ce titre, nous évoquerons quelques-unes des possibilités.

La maison bioclimatique

La maison bioclimatique s’associe à une méthode de conception qui a pour objectif d’assurer que la maison s’intègre parfaitement à l’environnement dans lequel elle est située. Elle tire profit des apports gratuits que fournit la nature, par exemple l’énergie solaire ou éolienne.

éolienne domestique pour particulier

La maison Haute Qualité Environnementale

C’ est une maison qui a obtenu la certification NF Maison Individuelle HQE. Cette certification vous apporte la garantie que le bâtiment est sain et confortable, qu’il est énergétiquement performant et que les impacts économiques et environnementaux sont limités.

La maison passive

La maison passive se définit comme un édifice qui a été labellisé. En France, le principal pré requis pour ce faire est que la maison ait un besoin de chauffage presque nul. Le label allemand PassivHaus lui reprend ce critère auquel sont ajoutées la bonne étanchéité à l’air et une consommation d’énergie primaire très faible.

quest-ce qu'une maison passive

La maison à énergie positive

La maison à énergie positive, elle, répond également aux normes d’un label. En somme, elle doit produire plus d’énergie qu’elle ne consomme d’énergie primaire non renouvelable.

Comme vous l’aurez noté, chacun de ces concepts, certifications ou labels comporte une part de la maison durable sans pour autant l’atteindre totalement. Si vous arrivez à mettre, au moins, un peu de ces 4 types de maisons dans votre projet de construction alors on pourra considérer que vous aurez atteint une maison écologique.

Pourquoi construire une maison durable ?

Faire le choix de se lancer dans une telle aventure, c’est bien souvent synonyme de devoir assumer un surcoût important à la construction. On considère qu’il faut compter au moins 10 à 15 % de budget en plus que pour une maison classique. Parfois, c’est encore plus selon les matériaux et les technologies que l’on choisit. Cependant, cet investissement est rapidement amorti, on considère qu’en quelques années vous avez récupéré votre mise grâce aux économies réalisées au quotidien en eau et surtout en énergie. Au-delà de l’aspect économique, faire ce choix est un véritable engagement pour la protection de l’environnement et pour l’avenir des générations futures.

maison ecologique dans une foret

Les 7 éléments clés à prendre en compte dans votre projet de maison durable

Prendre en compte le territoire

C’est la base de la maison bioclimatique que nous avons détaillée ci-haut. On pense souvent à tort que pour qu’une maison soit écologique, elle doit se situer en campagne. Pourtant si la proximité de votre maison avec votre travail, votre lieu pour faire vos achats ou encore les écoles, vous permet de pouvoir vous déplacer en transport en commun, à pied ou à vélo; alors, on peut lui donner une caractéristique écologique. Dans tous les cas, ce qui est important c’est que la conception de votre maison soit adaptée à l’environnement. Tirez profit de l’ensoleillement, du sol, des vents, de la faune et de la flore en ajustant vos plans. Par exemple, une cuisine orientée sud ou sud-ouest et équipée de grands vitrages permet de récupérer la chaleur du soleil par inertie. Une bonne exposition associée à une isolation efficace peut vous permettre d’économiser 50 % de vos besoins en chauffage.

construction de maison ecologique (2)

Choisir ses matériaux

Lorsque vous choisissez les matériaux de construction vous devez prendre en compte tout le cycle de vie, de la production jusqu’au recyclage en passant par la transformation, la mise en œuvre et l’utilisation. Posez-vous la question suivante : est-ce que les matériaux que j’ai choisis me permettent d’assurer la santé des habitants, me garantissent le respect de l’environnement et me permettent des économies d’énergie ? Certains matériaux sont particulièrement appréciés dans ce domaine, c’est le cas du bois, du chanvre, des briques crues, de la laine de mouton, de la cellulose ou encore le coton.

La performance énergétique

C’est un des points clés de la maison écologique. Une bonne performance énergétique vous permettra de réduire votre consommation d’énergie. Pour cela, une attention toute particulière doit être portée sur l’isolation et sur la production de sa propre électricité via des énergies renouvelables. L’idéal étant d’arriver à produire plus d’énergie que ce que l’on consomme en énergie non renouvelable, on obtient alors une maison dite à énergie positive.

construction de maison ecologique (2)

La sobriété d’usage

Lorsque vous concevez votre maison durable, il est important de vous poser la question de savoir si vous avez réellement besoin de tout ce que vous avez prévu. Un exemple simple, est-ce mieux de préférer une douche qui consomme 50L ou une baignoire qui en consommera 200 ? De la même manière, optimisez l’espace pour construire une maison qui correspond à la taille exacte dont vous avez besoin. Si votre maison est trop grande, vous aurez de l’espace inutilisé qui augmentera vos besoins en chauffage et en ventilation. Dans cet esprit, pensez à tous les outils qui vous permettront de réduire les déchets générés à la construction et à l’usage, vos besoins en eau et en énergie. Ne consommez que ce dont vous avez réellement besoin.

Le confort et la santé de l’occupant

Gardez à l’esprit qu’une maison durable prend aussi en compte la santé des occupants. Si vous avez choisi des matériaux certes esthétiques, mais qui diffusent du COV ou des formaldéhydes, alors vous n’aurez pas totalement atteint votre objectif. Votre habitation doit être un lieu qui vous permet de vous ressourcer pour cela l’air doit être sain. Mais un autre aspect important, c’est le bien-être que vous procure votre maison. Idéalement, elle doit ravir vos 5 sens, quoi de mieux par exemple que de sourire en voyant sa maison après une dure journée de travail.

Prendre en compte la RT 2020

N’oubliez pas que la RT 2020 s’appliquera à toutes les constructions neuves à partir de la fin de l’année. C’est une bonne nouvelle, car elle promeut les bâtiments à énergie positive. Dans cette optique, elle met un accent tout particulier sur l’isolation, sur la production d’énergie renouvelable. La principale différence avec la RT 2012 qui était en vigueur jusqu’à maintenant est que la limite de dépense énergétique était à 50 kWh/m²/an. Avec la RT 2020 elle doit tout simplement être inférieure à 0 kWh/m²/an.

Obtenir des aides de l’État

S’il est vrai que la construction d’une maison durable peut engendrer un surcoût, elle peut aussi vous permettre de bénéficier de certains avantages fiscaux. Pour encourager les Français à construire des maisons écologiques, l’État a mis en place plusieurs aides qui ne sont pas négligeables :

  • Vous bénéficiez d’une TVA à 5,5 %.
  • Vous pouvez obtenir un crédit d’impôt si vous faites appel à un professionnel. Quelques exemples : 15 % de crédit sur une chaudière à basse température et jusqu’à 40 % de crédit d’impôt pour les appareils de régulation et de programmation de chauffage ainsi que les chauffe-eau solaires. Pour les panneaux solaires photovoltaïques, vous pouvez obtenir 50 % de crédit d’impôt. Sachez tout de même que les dépenses ouvrant droit à ce crédit sont plafonnées à 8 000 euros pour une personne seule et 16 000 euros pour un couple.
  • Vous pouvez également obtenir des primes, exemple 900 euros pour une chaudière à condensation ou 80 euros pour une fenêtre performante.
  • Vous pouvez demander à bénéficier d’un prêt écologique à taux 0. Celui-ci est plafonné à 30 000 euros et peut s’étaler sur 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici