Stocker son eau de pluie : comment et pourquoi ?

0
stocker et récuperer eau de pluie

Que l’on vive dans une région pluvieuse ou dans une région plus sèche, récupérer l’eau de pluie est un choix consciencieux. Par convictions écologiques, de prime abord, mais également par intérêt économique. Aujourd’hui, il existe de nombreuses manières de récupérer et de stocker son eau de pluie. Et les façons de l’utiliser sont elles aussi très variées.

Comment récupérer son eau de pluie ?

Récupérer puis stocker son eau de pluie est on ne peut plus simple à réaliser. Mais avant d’installer un récupérateur d’eau, il faut d’abord réfléchir à son emplacement idéal. Et c’est sous une gouttière qu’il est le plus opportun de placer le dispositif, afin de récupérer un maximum d’eau qui ruisselle sur le toit de la maison ou du garage. On y place donc une cuve ou à défaut un baril.

Sur la descente de la gouttière, on pose une petite grille appelée crapaudine, qui va venir réaliser un premier filtrage de l’eau et retenir les divers débris qui glissent avec elle du toit. Un filtre-décanteur est ensuite placé, pour retenir le reste des impuretés. Et là, il n’y a plus qu’à laisser couler l’eau à la moindre petite averse.

La citerne pour stocker l’eau de pluie

L’eau récupérée est stockée dans une citerne à eau. Celle-ci peut être avec ou sans armature métallique, de format carré ou de format cylindrique, ou de la couleur souhaitée.

Et si certains n’ont pas besoin de plus d’un baril en extérieur pour stocker leur eau de pluie, d’autres en revanche préfèrent en garder une quantité plus importante. Dans ce cas-là, on se tourne vers une citerne enterrée sous le sol, d’une plus grande dimension donc. Ces dernières sont munies d’une pompe qui va faire remonter l’eau stockée jusque dans la maison.

Quid de la quantité récupérée ?

Ainsi, grâce à une citerne à eau en extérieur, il est possible de récupérer jusqu’à 2000 litres d’eau. Les citernes prévues pour être enterrées, quant à elles, peuvent contenir jusqu’à 10 000 litres d’eau. Le choix du volume de la cuve se fait d’une part en fonction de l’utilisation que l’on compte en faire, d’autre part en fonction de la région où l’on habite.

En effet, on compte en moyenne une récupération de 600 litres d’eau par mètre carré de toiture, par an. En période estivale, on estime pouvoir récupérer jusqu’à 40 litres d’eau par mètre carré.

stocker et récuperer eau de pluie

Diverses manières d’utiliser son eau de pluie

L’eau de pluie récupérée peut servir pour absolument tout, mis à part une seule chose : la consommer. En effet, celle-ci n’est pas potable, il est donc interdit de la boire ou de l’utiliser pour une quelconque consommation alimentaire.

En extérieur

L’eau de pluie peut tout d’abord servir à l’arrosage du jardin ou du potager (les plantes la préfèrent à l’eau du robinet). Elle peut aussi servir au lavage de la voiture ou de la terrasse. On peut également se servir de l’eau de pluie récupérée pour remplir un bassin ou une piscine.

En intérieur

L’eau de pluie récupérée peut également être utilisée à l’intérieur du logement. Pour le lavage des sols, de prime abord. Mais également pour l’utilisation des toilettes ou du lave-linge. L’eau de pluie étant plus douce que l’eau du robinet, elle abîmera beaucoup moins les appareils électroménagers qui s’en servent.

Bien évidemment, l’usage de l’eau de pluie est une bonne chose pour les particuliers. Mais elle l’est d’autant plus chez les grands consommateurs d’eau comme les centres équestres ou les golfs, par exemple.

Le prix et les avantages d’une cuve à eau

Évidemment, le prix d’une cuve à eau dépend du fournisseur, mais surtout de sa contenance. Pour une cuve de 300 litres, il faut compter en moyenne 300 euros. Pour une cuve de 1020 litres, près de 500 euros. Pour une cuve de 4800 litres, 1300 euros. Il faut à cela ajouter les travaux lorsque la citerne est enterrée, et l’achat des différents filtres et pompes à ajouter.

stocker et récuperer eau de pluie

Les avantages économiques

Le prix déboursé dans l’achat d’une cuve à eau peut très vite être rentabilisé. En quelques années seulement, les 1 500 euros investis dans l’installation d’une cuve de 4 500 litres environ peuvent être amortis.

En France, la moitié de l’eau consommée part dans l’utilisation des toilettes, du lavage du linge, de la vaisselle, de la voiture et du jardin. Une moitié d’eau consommée qui n’a donc pas besoin d’être potable et dont on estime approximativement une utilisation quotidienne de plus de 75 litres par personne. Un couple, face à cette consommation d’eau non potable qui serait d’environ 2 300 litres par mois, pourrait économiser près de 100 euros par an sur une facture d’eau. L’économie serait bien sûr plus importante pour une famille de 4 à 5 personnes. Et encore plus si le logement possède un grand potager, un bassin à poissons ou encore une piscine.

Les avantages écologiques

Récupérer l’eau de pluie est non seulement bon pour le porte-monnaie, mais l’est également pour la planète. En effet, cela permet aux nappes phréatiques et plus particulièrement aux égouts de ne pas être inondés. Récupérer l’eau de pluie permet également de limiter le volume d’eau à traiter dans les stations d’épuration. Cela assure également une source d’eau d’appoint lorsque la météo annonce de fortes sécheresses. Et surtout, l’eau de pluie est gratuite et abondante.

Entretenir correctement sa citerne à eau

Pour garder une citerne de qualité, il est important d’en prendre soin et de l’entretenir correctement. Ainsi, il est judicieux de nettoyer les filtres de manière récurrente. Tous les ans, une vidange et une désinfection de la cuve doivent être réalisées. Ainsi qu’une vérification des vannes et robinets.

Dans la même optique, il est conseillé d’opter pour une cuve avec un couvercle, en vue d’éviter le développement de vase, l’accumulation d’insectes et de protéger l’eau des débris qui pourraient y tomber au quotidien. Dès lors que certaines feuilles s’y glissent ou que des mouches s’y noient, on doit se munir de son petit filet et nettoyer au maximum.

L’hiver, lors des grandes gelées, il est préférable d’entreposer sa cuve à l’abri. En revanche, les citernes enterrées peuvent être utilisées toute l’année sans souci, étant d’ores et déjà à l’abri des UV et du gel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici