Toiture endommagée par la grêle : quel risque ? Que faire ?

Toiture endommagée par la grêle

Avec le dérèglement climatique, notre pays est de plus en plus sujet aux tempêtes de grêle. Contrairement à la pluie, une toiture endommagée par la grêle peut vite devenir problématique pour l’étanchéité de votre maison. Généralement, les dégâts semblent mineurs vu de l’expérience, mais gardez en tête qu’il suffit d’une tuile cassée pour que l’eau s’infiltre à l’intérieur de votre habitation. Mais alors, que faire dans ce cas de figure ?

Quels sont les premiers gestes à faire lorsqu’une toiture est endommagée par la grêle ?

Une fois que l’épisode de grêle est terminé, vérifiez sans attendre l’état de votre toiture et des combles. Vous devrez agir rapidement si vous constatez le moindre dégât, afin que l’eau ne s’infiltre pas dans votre domicile. En effet, si vous tardez trop, l’eau infiltrée peut provoquer plusieurs dégâts et en particulier des dégâts dus à l’humidité : charpente, isolation, plafonds, etc. De plus, si vous vous apercevez que des meubles sont endommagés, placez-les rapidement à l’abri.

De plus, pour constater l’étendue des dégâts de votre toiture, il faudra que quelqu’un se rende sur le toit. Il est très important d’être plus que prudent pour cette opération délicate afin de ne pas glisser. Cependant, afin de réduire les risques, il est fortement recommandé de faire appel à un couvreur. Vous pouvez notamment trouver un professionnel près de chez vous sur ce site.

Il faudra également prévenir rapidement votre compagnie d’assurance. Dans un premier temps, un simple appel téléphonique suffit, afin d’expliquer que votre toiture a été endommagée par la grêle. Lors de cet appel, votre assureur pourra vous conseiller sur les différentes démarches à suivre. De plus, pensez à prendre des photos avant l’intervention du couvreur : toiture, zones endommagées de la maison, meubles mouillés, etc. Ces dernières serviront de preuves.

Comment faire fonctionner son assurance ?

À partir du moment où vous avez souscrit à une assurance habitation multirisques, sachez que vous êtes couvert en cas de dégâts causés par la grêle. Il s’agit de la garantie tempête. Cependant, si l’État reconnait que votre zone d’habitation a subi une catastrophe naturelle, alors vous serez mieux indemnisé. Cette décision est souvent le résultat d’un arrêté interministériel publié au Journal officiel.

Ensuite, vous devrez envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception à votre assurance, même si vous avez déjà effectué le signalement par téléphone. Vous avez 5 jours ouvrés à partir du moment où vous avez constaté les faits, il s’agit du délai légal. Si l’état de catastrophe naturelle est reconnu, vous aurez alors 10 jours ouvrés pour l’envoyer, à compter de sa parution dans le Journal officiel.

Lorsque vous faites la déclaration du sinistre par écrit, n’oubliez aucun détail et soyez aussi précis que possible et n’oubliez pas les photos. Si vous avez déjà fait le nécessaire, vous pouvez également joindre votre estimation du montant des pertes. Selon le montant et l’étendue des dommages causés, il est possible que votre assurance dépêche un expert pour les constater.

Ensuite, il est possible que votre assurance vous demande un certificat d’intempérie. Ce certificat est disponible auprès de Météo France pour 73,20€. Notez que ce montant vous sera remboursé dès que votre prise en charge sera effective.

degats de la grele sur un toit

Quel sera le montant de l’indemnisation ?

Le montant de votre indemnisation dépend principalement des dégâts, mais aussi des garanties que vous avez choisies dans votre contrat d’assurance. Selon votre contrat, vous serez indemnisé en valeur neuve, en valeur de remplacement ou en valeur de reconstruction, déduction faite de la vétusté des biens. Les dommages causés à votre habitation (murs, plafonds, toiture, etc.) sont généralement remboursés en valeur de reconstruction, contrairement aux meubles pour lesquels sera appliqué un coefficient de vétusté. Le plafond d’indemnisation et la franchise sont toujours stipulés dans votre contrat. Si une catastrophe naturelle est déclarée, l’indemnisation maximale est de 380€.

Dans tous les cas, votre assurance habitation multirisques couvre :

  • La toiture endommagée par la grêle et les tuiles arrachées ;
  • Les dommages causés par l’humidité à l’intérieur de la maison (sol et mur, meubles, etc.) ;
  • Chenaux et gouttières, s’ils sont endommagés en même temps que la toiture ;

Pour les antennes et les panneaux solaires, ils ne sont pas compris, sauf si votre contrat le stipule.

Pour conclure

Voici les différentes étapes à respecter lorsque votre toiture a été endommagée par la grêle :

  • Contactez votre compagnie d’assurance ;
  • Contactez un couvreur ;
  • Prenez des photos ;
  • Faites dégager votre toiture ;
  • Faites réparer la toiture de votre maison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici