Comment utiliser le bicarbonate de soude contre les doryphores?

0
bicarbonate de soude contre les doryphores

Le doryphore, de son nom scientifique ou Leptinotarsa decemlineata, est particulièrement agressif sur certaines plantations comme les pommes de terre, les tomates ou les aubergines.

Ils envahissent ces cultures de la fin du printemps jusqu’en été et l’on a bien du mal à s’en défaire, car ils se reproduisent très bien. Si vous n’aimez pas utiliser des pesticides chimiques dans votre jardin, sachez qu’il existe des méthodes naturelles pour s’en débarrasser. Dans cet article, nous verrons plus en détail à quoi ressemblent ces coléoptères puis nous nous pencherons sur pourquoi et comment éliminer les doryphores avec du bicarbonate de soude.

Que sont les doryphores ?

Ce petit insecte fait partie de la famille des chrysomélidés et fait environ 10 mm. On l’appelle aussi chrysomèle de la pomme de terre, ce nom est dû au fait qu’il aime particulièrement ravager les cultures de patates. Originaire des États-Unis et du Mexique, il est arrivé en Europe au 20e siècle, lorsque l’on importait des pommes de terre provenant d’Amérique. Très résistant, jusqu’à ce jour, nous n’avons pas réussi à éliminer cet insecte sur notre territoire, on dénombre d’ailleurs plus de 25 000 espèces différentes de doryphores.

Les doryphores adultes, passent tout l’hiver à hiberner enfouis dans le sol et ne sortent qu’à partir des premières chaleurs pour envahir votre jardin au printemps.

Comment les identifier ?

Il est assez facile de reconnaître un doryphore adulte. En effet, ses caractéristiques sont notables, il possède un corps oblong bombé et l’on peut voir sur son dos 10 rayures noires et 10 rayures jaunes. Il mesure entre 10 et 20 mm. Le thorax et la tête des chrysomèles de pomme de terre sont brunes, presque noires et il possède de courtes antennes en forme de massues.

bicarbonate de soude contre les doryphores

En revanche, il est un peu plus difficile de différencier les larves de cet insecte. En effet, elle ressemble un peu à celle des coccinelles qui elles, sont très utiles pour votre jardin. Toutefois, vous pourrez les reconnaître grâce à leur couleur. Les larves de doryphore sont orangées avec des taches noires sur le côté tandis que celles des coccinelles sont grises avec des points orangés sur les côtés et noirs sur le dessus. Les larves de doryphores sont aussi un peu plus grandes et plus ovales que celles des coccinelles.

Les œufs des doryphores sont de toute petite taille, environ 1 a 2 mm et ovales. De couleurs jaune-bouton-d’or, on les trouve le plus souvent en groupe de 30 à 60 sous les feuilles.

Pourquoi l’éliminer ?

La reproduction du doryphore est très rapide et nombreuse, ce qui en fait un véritable prédateur dans notre potager. Une femelle peut pondre jusqu’à 2 500 œufs qui se transforment en une semaine en larves. Adultes et larves se nourrissent de tiges, feuilles et tubercules causant rapidement d’importants dégâts.

bicarbonate de soude contre les doryphores

Par ailleurs, cet insecte volant se déplace sur des centaines de kilomètres générant ainsi facilement des ravages dans tout votre potager, voire celui de vos voisins.

Sa couleur et ses motifs le protègent des prédateurs, c’est aussi pour cela qu’il est difficile de les exterminer : vous n’aurez pas beaucoup d’aide des autres animaux ou insectes de votre jardin. Si vous laissez prospérer les doryphores, ils peuvent très facilement en finir avec vos cultures de type solanacées.

La destruction des doryphores est de plus, légalement obligatoire, au vu des dégâts qu’il peut provoquer sur les cultures.

Comment lutter contre les doryphores ?

Avant toute chose, sachez que la rapidité de la détection et de l’action constitue des clés dans la lutte contre les doryphores. Inutile d’avoir recours à des pesticides chimiques qui en plus d’être néfastes pour l’environnement, le sont pour votre santé. Il existe plusieurs remèdes naturels qui pourront vous aider à venir à bout de vos envahisseurs.

Le bicarbonate de soude

Pour vous débarrasser de vos nouveaux locataires dans le potager et protéger vos plantes, vous pouvez utiliser le bicarbonate de soude. Le bicarbonate de soude est un insecticide naturel qui s’avère être un véritable allié dans cette lutte contre les doryphores. Pour cela, vous devrez faire un concentré que vous mélangerez ensuite avec de l’eau pour l’appliquer sur les cultures impactées.

Pour faire le concentré :

  1. mélangez une cuillère à café de bicarbonate de soude avec trois cuillères à soupe d’huile végétale.
  2. Pour appliquer cet insecticide naturel dans votre jardin, il vous faudra diluer 6 cuillères à café de votre concentré dans 1 L d’eau.
  3. Adaptez les quantités en gardant les proportions selon la surface que vous avez à couvrir.

Idéalement, vous devrez répéter ce procédé toutes les 3 semaines pour prévenir une nouvelle invasion, et ce durant toute la période estivale. Aussi, tachez d’éviter d’asperger cette solution sur les fleurs de vos plantations.

Vous pouvez aussi remplacer l’huile végétale par une cuillère à café de savon de Marseille liquide.

Sachez que cette solution est de double utilité puisque c’est aussi un traitement préventif et curatif contre le mildiou de la tomate notamment.

bicarbonate de soude contre les doryphores

Les autres méthodes naturelles

Il existe aussi la possibilité de recourir à d’autres méthodes naturelles pour éliminer les doryphores. Nous en citons quelques-unes ici :

  • Les poules : lancez-les dans votre potager avant de planter vos cultures, en grattant le sol pour se nourrir elles élimineront une partie des doryphores hibernants.
  • Le purin d’ortie : 100 % naturel, il élimine très bien les doryphores.
  • Le vinaigre blanc : le vinaigre blanc puissant herbicide est aussi un des insecticides naturels très efficace dans la lutte contre les Leptinotarsa decemlineata.

Prévenir l’apparition des doryphores

Pour éviter d’avoir à lutter contre une invasion de doryphores, il existe plusieurs pratiques que vous pouvez aisément mettre en place dans votre potager.

En particulier, nous vous conseillons la rotation de vos cultures. Ne plantez pas vos pommes de terre, tomates, aubergines et autres solanacées au même endroit chaque année. De cette manière, vous évitez que les doryphores puissent s’implanter durablement. À la fin de la saison, prenez soin de détruire tout ce qu’il peut rester de vos plants. Vous évitez ainsi qu’un insecte soit laissé dans votre jardin et ne s’enfouisse dans la terre en attendant les prochains beaux jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici