Comment bien associer ses légumes dans son potager bio ?

associer ses légumes dans son potager

Ça y est, vous disposez d’un coin où créer votre potager et vous vous posez la question de son agencement. Ou vous en avez déjà un, mais vous constatez que vos légumes ne grandissent pas comme vous l’aimeriez ? Nous vous proposons une solution : le compagnonnage. Il s’agit d’une technique de permaculture qui consiste à associer les bons légumes ensemble, afin de favoriser leur croissance et de limiter les apports chimiques dans votre jardin. Et inversement, d’éloigner les uns des autres les légumes qui ne s’entendent pas. On vous explique tout sur cette méthode, pour un potager beaucoup plus bio et plus respectueux du rythme naturel de vos plantes.

Pourquoi une bonne association est-elle bénéfique à mon potager ?

Les bonnes associations de légumes ont plusieurs avantages non négligeables pour votre potager ! Une disposition réfléchie est la clé d’un potager sain et vous épargnera une utilisation trop importante de traitements chimiques comme des pesticides et d’engrais. En somme, bon à la fois pour vos légumes, votre assiette et la planète !

Éloigner les parasites et les maladies

Associer de bons légumes ensemble vous permet une prévention efficace contre certaines mouches, vers ou même teignes qui seront repoussés par l’espèce voisine. Vos légumes se protégeront ainsi mutuellement des parasites qui pourraient les gêner.

De même, certains légumes et certaines plantes aromatiques s’avèrent  très efficaces contre les maladies que peuvent rencontrer leurs voisins.

A l’inverse, des mauvaises associations favoriseront l’expansion de maladies ou parasites. Car des légumes souffrant des mêmes affections peuvent  contaminer leurs voisins et ainsi gâcher une bonne partie de votre récolte.

Favoriser la croissance

En effet, il y a des légumes qui peuvent s’aider pour leur croissance. Certains ont les mêmes besoins en humidité et en sol, ainsi qu’en exposition. Mais à l’inverse un type de légume peut tout à fait profiter de l’ombre de l’autre, comme les haricots et les maïs qui offrent une ombre bénéfique aux courges qui ne supportent pas le plein-soleil. Tout est question d’équilibre et de prendre en compte les besoins de votre potager pour organiser au mieux l’espace.

A l’inverse les trop importants besoins en minéraux ou compost de certains légumes vont nuire à ceux qui éprouvent les mêmes nécessités de culture. Il est important de planter des légumes avec des faibles besoins à côté d’autres avec un besoin important, afin que l’un n’étouffe pas l’autre et de respecter un certain équilibre. Ainsi chacun aura ses nécessités de couvertes et vous éviterez l’appauvrissement de votre terreAlterner les légumes avec des modes de culture différents est en effet bénéfique pour votre sol qui pourra se régénérer tranquillement.

Vous aurez donc des légumes qui pousseront mieux, donneront de meilleurs résultats et seront plus grands et plus beaux.

Les légumes à associer dans votre potager et ceux à éviter

Maintenant que vous connaissez les bienfaits d’une telle méthode, nous vous proposons un petit tableau récapitulatif des associations heureuses et malheureuses de vos légumes dans votre potager. Nous avons mis les principaux légumes que vous pouvez avoir envie de faire pousser dans votre potager, ainsi que des plantes aromatiques comme l’aneth ou encore la menthe, très utiles pour chasser certains insectes et qui trouveront donc toute leur place dans celui-ci. Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive à cause de la grande variété des légumes cultivables, mais elle en couvre une bonne partie.

LégumeA planter à côtéA éviter à proximité
CarotteAil, aneth, endive, haricot, petit pois, poireau, radis, salade, tomate, oignon, ciboulette.Betterave et menthe.
Courgette et courgeCiboulette, échalote, haricot, oignon, petit pois, maisconcombre
FraisierAil, laitue, oignon, poireau, échalote, persil, saugeChou
HaricotCarotte, chou, céleri, courgette, fraisier, radis, laitue, pomme de terre, aubergine, maisAil, oignon, pois, poireau.
OignonAneth, ail, carotte, concombre, salade, tomate, poireauHaricot, petit pois, chou, fève.
PoireauCarotte, tomate, fraisier, ail, oignon, salade, épinardHaricot, petit pois, chou
Pomme de terreAil, haricot, poisAubergine, courgette, radis, tomate
RadisCarotte, fraisier, salade, tomate, haricot, cressonCerfeuil, concombre
SaladeAneth, haricot, concombre, carotte épinard, betterave, poireau, petit pois, radis, tomatePersil
TomateCarotte, persil, chou, poireau, épinard, salade, oignon, basilicBetterave, chou rouge, fenouil, pois, maïs, pomme de terre

 

Quelques explications :

Nous n’allons pas vous expliquer toutes les associations en détail, mais quelques exemples, pour vous donner une idée du bon fonctionnement de cette méthode.

Ainsi, la carotte et le poireau s’entendent à merveille car ces deux légumes font fuir leurs mouches parasites respectives. De même que l’ail à côté du fraisier éloigne les insectes qui pourraient gâcher votre récolte.

La tomate par exemple ne peut être associé à la pomme de terre car elles souffrent des mêmes maladies. L’une pourrait donc contaminer l’autre. De même pour le maïs dont le même ver peut contaminer les tomates. En revanche cette dernière raffole des poireaux et des oignons, ainsi que du basilic, qui lui assure un meilleur rendement.

Pour ce qui est de la laitue, des carottes et des radis, ces légumes pousseront avec joie les uns à côté des autres, car ils ont besoin d’un sol identique pour croître. Vous pouvez donc faire un mélange des graines afin de les semer ensemble. Ces légumes se récoltent à des moments différents de l’année, permettant de libérer l’espace, d’aérer pour la croissance des autres et générant un gain de place pour vous.

Comment dois-je procéder pour les associer dans mon potager?

association des legumes dans le jardin

Nous vous conseillons d’organiser votre potager. N’hésitez pas à faire un schéma de celui-ci, afin de mieux le visualiser. Établissez une liste de ce que vous souhaitez planter dans votre potager et faîtes en fonction des affinités de vos futurs délicieux légumes. Si vous souhaitez planter des carottes et de la betterave, prenez donc garde de les tenir à distance.

Si vous avez déjà certains légumes en place et que vous souhaitez en ajouter, nous vous conseillons de tenir compte de ces associations pour espacer vos légumes. Nous vous recommandons une distance d’1m50 entre eux afin de leur laisser l’espace nécessaire pour qu’ils ne se gênent pas mutuellement.

Astuce : vous vivez en appartement et souhaitez un petit potager de balcon ? C’est tout à fait possible et encore mieux : il est possible de respecter ces associations. En effet, plantez dans le la même jardinière des légumes et plantes aromatiques qui s’entendent bien. Par exemple, plantez ensemble carottes et poireaux, ou bien poireaux et tomates. Vous pouvez également espacer physiquement les jardinières de légumes qui ne s’entendent pas en les disposant à bonne distance sur votre balcon !

Quel que soit l’espace dont vous disposez, une bonne optimisation de celui-ci est la clé pour une culture la plus bio et respectueuse de l’environnement possible ! Cela demande effectivement une certaine gymnastique, mais rien de bien compliqué.

Nous vous conseillons également d’observer vos légumes. Selon l’emplacement de votre jardin, votre sol et votre climat, il se peut que certaines associations que nous vous avons conseillé ne fonctionnent pas comme vous l’espériez ou que d’autres s’avèrent plus heureuses. La permaculture c’est aussi savoir s’adapter à son environnement pour créer un bon écosystème. Expérimentez et montrez-vous patient. Il n’y a rien de plus instructif et amusant que d’observer ses légumes entrer ou non en symbiose, les voir évoluer et remarquer si ils se plaisent ou non à côté de leur nouveaux voisins. Pourquoi pas à ce moment-là noter vos observations et tenir un journal sur votre potager !

Petits conseils supplémentaires pour encore améliorer votre potager bio:

Plantez des fleurs dans votre potager.

L’idée vous paraît saugrenue ? Et pourtant ! Certaines fleurs sont d’incroyables répulsifs naturels pour les parasites et d’autres aide à la pollinisation en attirant les abeilles et autres merveilleux insectes pollinisateurs, meilleurs alliés des jardiniers.

Vous pouvez par exemple planter du dahlia près des courgettes, de l’oeillet d’inde ou du cosmos près des tomates, des capucines près des pommes de terre, des courges ou encore des fraises. La fleur allié par excellence de votre potager reste le souci. Plantez-là partout, aucun légume ne la craint! C’est un insecticide naturel puissant qui éloignera les pucerons, les mouches et autre nuisibles.

Quoi de mieux que d’agrémenter son potager de magnifiques fleurs entre les allées de légumes ? Ou de déposer un pot de capucines à côté de votre jardinière contenant des choux ?

Pensez à la rotation des cultures !

rotation des cultures dans le potager

Pour un potager respectueux de l’environnement jusqu’au bout, pensez à effectuer une rotation dans vos cultures. D’une année sur l’autre changez vos légumes de place : cela va permettre au sol de respirer. En effet, certains légumes sont plus gourmands que d’autre et usent plus facilement la terre. Les remplacer par des semis moins demandeurs permettra à votre terre de rester saine. Tout en évitant bien sûr de faire de mauvaises associations de légumes. Vous l’aurez compris en permaculture tout est question d’équilibre !

Ainsi, une bonne associations des plantes de votre potager vous permettra de mettre en place un écosystème fascinant qui permet une culture plus saine et respectueuse de l’environnement. Votre jardin saura vous remercier en produisant de meilleurs légumes. Cependant, bien qu’efficace, ce n’est pas une méthode miracle et nous ne saurons que trop vous conseiller d’être attentif aux différents nuisibles et maladies que pourrait rencontrer votre potager, afin de prévenir au maximum tout risque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici