Quels déchets peut-on mettre ou pas dans le composteur?

0
déchets composteur

Sur un balcon, dans un coin de la cuisine ou au fond du jardin, nous sommes de plus en plus à voir un composteur chez soi. C’est en effet une pratique qui présente de nombreux avantages, cela permet de réduire notre production de déchets, de diminuer les mauvaises odeurs de notre poubelle et d’obtenir un terreau naturel pour nos plantes. Cependant, pour réussir son compost, il faut savoir ce qu’on peut y mettre et ce que l’on ne doit pas intégrer au processus de décomposition. Après un rappel de quelques règles simples du fonctionnement du compost, nous nous pencherons sur le détail de ce que l’on peut ajouter ou non dans son composteur.

Ce qu’il faut savoir sur le compost

L’équilibre dans le composteur

On peut composter presque toutes les matières organiques ! Cependant, il est important de savoir que pour que le compost se décompose de manière adéquate et que l’on obtienne un terreau riche, il faut qu’il soit parfaitement équilibré. Si l’on n’arrive pas à trouver le mélange idéal entre les différents éléments du compost alors celui-ci pourrait être plus lent à se transformer en humus voire même dégager de mauvaises odeurs.

La première chose à prendre en compte, c’est que le compost doit être formé par des éléments à base de carbone et à base d’azote. On estime que le point d’équilibre s’atteint en associant environ 20 à 30 fois plus de carbone que d’azote. Pour cela, ne pas hésiter à alimenter votre compost avec, de la paille, des feuilles mortes ou encore du carton, ces déchets apporteront le carbone nécessaire. Les déchets ménagers comme les épluchures, le marc de café ou les restes de nourritures sont quant à eux fortement dosés en azote. On peut constater deux grandes catégories :

  • Les déchets riches en azote : ce sont généralement des matières vertes, fraîches et jeunes dont font partie les déchets ménagers. En principe, ces déchets se décomposent relativement vite et la matière est riche en éléments nutritifs et fertilisants. En revanche, elle donne peu de structure à la terre et peu d’humus.
  • Les déchets riches en carbone : ce sont des matières marron, plutôt sèches et vieilles que l’on retrouve le plus souvent dans le jardin (feuilles mortes, petites branches, sciure de bois…). Ces déchets ont tendance à se dégrader plus lentement, mais ils génèrent beaucoup plus d’humus.

Certains déchets, comme les épluchures, contiennent à la fois du carbone et de l’azote, bien qu’un de ces éléments soit présent en plus grande quantité. En pratique pour bien réaliser son compostage domestique, il est conseillé de mélanger 4 volumes de déchets azotés pour 6 volumes de déchets carbonés.

L’hydratation et l’aération du compost

Pour que la décomposition ait lieu de la meilleure manière, il est important que votre compost soit humide en permanence. Cela permet aux micro-organismes et au vers de faire leur travail dans de bonnes conditions. Au contraire, un compost noyé sous l’eau ne serait pas efficace, car il manquerait alors d’air. Pour une bonne ventilation de votre compost, il est conseillé de le mélanger au minimum une fois par mois.

Concrètement, que puis-je mettre dans mon composteur ?

compost

Maintenant que nous savons quels sont les principes clés d’un bon compostage, voyons en détail les déchets que l’on peut ou que l’on ne peut pas mettre dans notre composteur.

Ce qu’on peut composter sans limites

Les déchets carbonés

  • Les papiers et cartons (sans encre) coupés en petits bouts
  • Les coquille d’œuf
  • Les coquilles de fruits secs
  • Les écorces d’arbre et petites branches
  • Les copeaux et sciures de bois
  • La paille
  • L’essuie-tout et le papier toilette

Sachez que le fumier de cheval, lapin, chèvre et autre herbivore sont déjà parfaitement équilibrés en carbone et azote. Vous pouvez donc les intégrer à votre compost sans crainte.

Les déchets azotés

  • Les épluchures et restes de fruits et de légumes
  • Le marc de café
  • Les sachets et feuilles de thé
  • Les fleurs fanées
  • Les tontes de gazon, il est cependant recommandé de les laisser sécher un peu sur place avant de les mettre au composteur. En effet, ce déchet est très riche en eau et en azote et a tendance à se tasser, ne permettant pas à l’air de circuler correctement.
  • Les végétaux frais (feuilles et plantes) ainsi que les résidus de récolte du potager

Les déchets à composter en petite quantité

Certains déchets peuvent être ajoutés dans le composteur, mais on essayera de ne pas en abuser. Pour cette catégorie de déchets, il est conseillé de n’en mettre que peu et de les répartir au centre du compost, à l’endroit où la fermentation est en cours et où cela chauffe.

  • Les coquille d’œuf (les réduire en miettes)
  • Les os
  • Les restes alimentaires cuits
  • Le pain dur (l’humidifier avant de le mettre au compost)
  • Les plantes malades
  • Les cendres de bois
  • Les sauces, graisses et huiles

Ce qu’il ne faut pas mettre dans le composteur

On évitera à tout prix de mettre certains déchets au compost :

  • Les cendres de charbon de bois
  • Les restes de bois traité (de menuiserie)
  • Les poussières d’aspirateur
  • Les matières synthétiques
  • Le papier imprimé (journaux, magasines…)
  • Les litières de chat
  • Les chiffons et textiles
  • Les coquilles d’huitre et de moules
  • Les déchets plastiques (même biodégradables)
  • Le verre
  • La terre, les pierres et le sable

Quelques astuces pour booster votre compost

Dans la mesure du possible, votre compost doit être en contact direct avec le sol. En effet, ce sont les insectes, champignons, lombrics et bactéries du sol qui permettent la transformation de vos déchets en un beau terreau. Si votre compost n’est pas en extérieur, vous devrez acheter des lombrics pour faciliter le processus de transformation.

Le purin d’ortie est un activateur de compost idéal ! Vous pouvez en ajouter de temps en temps sur votre compost. Il présente trois avantages majeurs : il augmente la température du compost, il accélère la décomposition des matières organiques et il stimule la reproduction des organismes décomposeurs

Plus c’est petit mieux c’est ! En effet, plus les déchets que vous mettrez au compost seront petits, plus vite ils pourront se décomposer. Vous obtiendrez donc plus rapidement votre terreau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici