Rénovation énergétique : l’enjeu écologique

Rénovation énergétique : l'enjeu écologique

La rénovation énergétique représente l’ensemble des travaux effectués dans le but de réduire la consommation énergétique des ménages. Massifier ce genre de travaux à l’échelle nationale est l’un des objectifs du plan de rénovation énergétique des bâtiments mis en place par le gouvernement. Et pour cause, de nombreux logements français sont encore mal isolés, ce qui n’est pas de nature à réduire leur empreinte carbone. Pouvoir maîtriser et réduire la consommation d’énergie des ménages est donc un enjeu écologique majeur. Sans plus tarder, découvrez pourquoi.

Les bâtiments, des gouffres énergétiques insoupçonnés

Il est désormais connu que la consommation d’énergie est l’une des principales sources de dégradation et de pollution de notre environnement. Cela s’explique par le fait qu’il n’y a généralement pas de consommation énergétique neutre. Les énergies fossiles encore largement utilisées actuellement provoquent toujours une libération de gaz à effet de serre comme le CO2 responsable du réchauffement climatique.

Pour assurer efficacement une transition énergétique et écologique, on pense souvent au transport et à l’industrie. Pourtant, en France, le secteur du bâtiment est le premier pôle de consommation d’énergie devant le secteur des transports. On estime qu’à lui tout seul, il représente 44 % de l’énergie consommée contre 33,4 % pour ce dernier. Cela équivaut à une émission annuelle de 120 millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère, ce qui représente près du quart des émissions nationales. À Paris, par exemple, les données enregistrées font encore plus froid dans le dos. Les bâtiments représentent en effet 80 % de la consommation d’énergie et sont également responsables de plus de 20 % des émissions nationales. Ce secteur est donc un domaine clé pour la transition énergétique.

La rénovation énergétique, une solution efficace pour réduire la consommation énergétique des habitats

Rénovation énergétique : l'enjeu écologique

Près de 7 millions de logements en France datent d’avant 1975 et sont de ce fait très mal isolés. Ils utilisent souvent le fioul pour le chauffage, ce qui les rend très énergivores. Ces habitats non conformes aux normes actuelles d’isolation et d’efficacité énergétique ont besoin d’être rénovés. Cette opération pourra améliorer de quelques rangs leur étiquette énergie et climat lors d’un diagnostique de performance énergétique ou DPE.

Si vous souhaitez vous lancer dans de tels travaux, faites appel à un spécialiste des projets de rénovation comme BAT Energie France qui saura vous fournir un accompagnement efficace. Un professionnel vous aidera à sortir de la situation de précarité énergétique à laquelle vous expose votre logement en vous permettant de réduire sensiblement votre facture d’électricité. Nous vous recommandons de faire appel à un acteur affilié ATEE (association technique de l’environnement et de l’énergie) qui témoigne d’une certaine maîtrise du domaine de l’économie d’énergie.

Par ailleurs, lorsque vous sollicitez les services d’un acteur engagé dans la transition énergétique, celui-ci peut vous proposer une offre de rénovation clé en main pour un accompagnement total. Cela peut inclure des travaux d’isolation thermique et d’amélioration de votre système de chauffage. Qui plus est, s’il est qualifié RGE, il vous permettra comme nous le verrons plus loin de bénéficier des aides et subventions de l’État.

En ce qui concerne les travaux d’isolation, ils visent à limiter les déperditions énergétiques. En effet, dans une maison mal isolée, on estime que 25 à 30 % de l’énergie produite sous forme de chaleur s’échappe rien que par la toiture et les combles. Les façades sont quant à elles responsables de 25 % des pertes d’énergie. Dans ces conditions, le système de chauffage est obligé de compenser par une consommation excessive, ce qui retentit sur la facture. Les travaux d’isolation concernent ainsi principalement ces postes thermiques importants, mais également les fenêtres et le plancher bas. Votre spécialiste de l’isolation se sert généralement d’écomatériaux comme la laine pour limiter les ponts thermiques présents dans votre logement.

Quant aux solutions pour le chauffage, elles consistent principalement à remplacer les anciens systèmes très énergivores comme le radiateur par d’autres appareils plus économes. On peut notamment mentionner la pompe à chaleur (PAC), le ballon thermodynamique, la ventilation mécanique contrôlée (VMC), les panneaux solaires. La PAC par exemple peut vous permettre de réaliser jusqu’à 75 % d’économie d’énergie grâce à son coefficient de performance très élevé. Cet appareil produit en effet 3 à 4 plus d’énergie que ce qu’il lui faut pour fonctionner. Sans surprise, il fait partie des systèmes de chauffage les plus plébiscités par les Français. On le rencontre en moyenne dans un foyer sur trois.

Rénover sa maison, de nombreuses aides et subventions disponibles

Lorsque vous décidez de mener des travaux de rénovation énergétique dans votre logement, vous n’êtes pas seul. Vous pouvez en effet bénéficier des aides et subventions de l’État puisque vous vous inscrivez dans sa dynamique de transition énergétique qui vise la réduction de la consommation énergétique et de l’émission de gaz à effet de serre des ménages. Pour en bénéficier, vous devez contacter un professionnel de la rénovation certifié RGE. Selon son expertise et la nature de vos travaux, il peut vous aider à réaliser jusqu’à 100 % d’économie d’énergie.

Les aides financières auxquelles vous pouvez bénéficier sont nombreuses. Voici les plus importantes.

MaPrimeRénov’

Lancée le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ s’adresse aux propriétaires bailleurs, aux copropriétés et à tous les ménages. Elle vient remplacer le crédit d’impôt transition énergétique ainsi que les aides de l’agence nationale de l’habitat (Anah). Le montant de cette prime varie selon les gains écologiques des travaux et les revenus.

L’écoprêt à taux zéro ou Eco-PTZ

Lancé en 2015, l’Eco-PTZ est un prêt dont les intérêts sont payés par l’État. Prorogé jusqu’au 31 décembre 2021, il permet aux personnes physiques (bailleur, propriétaire, syndicat de copropriété) et aux sociétés civiles qui ne sont pas soumises à l’impôt sur les sociétés de bénéficier d’un emprunt maximal de 30 000 euros selon la nature des travaux à réaliser.

Le dispositif du certificat d’économie d’énergie (CEE)

Ce dispositif mis en place par l’État oblige les fournisseurs d’énergie qui contribuent à la pollution de l’environnement à financer des travaux de rénovation énergétique en France. Ces entreprises obtiennent en contrepartie des aides versées, des certificats qui prouvent à l’État qu’elles ont rempli leurs obligations. Tous les propriétaires ou locataires peuvent bénéficier de ce dispositif qui peut être cumulé avec d’autres primes pour une subvention complète de leurs travaux de rénovation.

En définitive, la consommation d’énergie des habitats est une source de pollution importante. De ce fait, la rénovation énergétique est un enjeu écologique majeur. Elle vous permet de réduire votre consommation, ce qui en soi est un geste salutaire pour notre planète. De plus vous pouvez bénéficier des aides financières de l’État pour réduire sensiblement votre reste à charge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici