Quel chauffage choisir ? Le guide complet

0
poêle à bois

Tandis que la saison froide approche, la question du choix d’un chauffage se pose. Les solutions sont multiples, chacune ayant ses propres caractéristiques, plus ou moins avantageuses selon ses besoins.

Quel chauffage choisir ? Voici notre guide complet.

Bien choisir son chauffage, un enjeu pour son quotidien et la planète

Le choix d’un chauffage répond à plusieurs enjeux, tant pour un ménage que pour l’environnement.

quel chauffage choisir le guide

Sa fonction première est de réchauffer un logement pour apporter un certain confort de vie. Le dispositif de chauffage choisi doit se faire par un système de chauffe sécuritaire et fiable. Par la régulation de la température, il aide aussi les occupants du bien à se maintenir en bonne santé.

Le chauffage a aussi une incidence sur la santé de la planète. Certains utilisent des énergies fossiles pour fonctionner, alors que d’autres requièrent des ressources renouvelables.

Le chauffage compte parmi les plus grosses dépenses pour un ménage. Il est donc nécessaire de bien le choisir selon ses besoins, pour optimiser son budget tout en accédant au confort nécessaire.

Vient aussi se rajouter de plus en plus souvent une considération esthétique, notamment lorsque le chauffage est installé dans les pièces de vie.

Quel chauffage choisir selon son habitat et ses besoins ?

Le budget pouvant être alloué à son achat, la configuration et la taille du logement sont des critères déterminants pour choisir son chauffage, de même que la source et le prix de l’énergie qu’il requiert.

Les écologiques

Les chauffages écologiques ne font pas tous appel aux mêmes sources d’énergie renouvelable. Parmi les appareils les plus plébiscités se distinguent la pompe à chaleur et la chaudière écologique.

Pompe à chaleur : économique et écologique

Si la pompe à chaleur (PAC) créé un tel engouement, c’est qu’elle est écologique mais aussi très économique. Elle puise en effet l’énergie dans des ressources naturelles renouvelables. Bien qu’elle nécessite un investissement conséquent à l’achat, la PAC restitue un excellent rendement ce qui en fait un mode de chauffage avantageux. Se chauffer par PAC revient en moyenne à diviser sa facture énergétique par 3.

On distingue plusieurs modèles de pompes à chaleur :

  • La pompe à chaleur Air/Air absorbe l’énergie de l’air extérieur, ses calories, pour les restituer à l’intérieur du logement par le biais d’un système de ventilation. Certaines PAC réversibles peuvent aussi être utilisées comme climatisation.
  • La pompe à chaleur Air/Eau fonctionne sur le même principe que la PAC Air/Air, sauf qu’elle est en mesure d’alimenter en chaleur un réseau de chauffage hydraulique (radiateurs et/ou plancher chauffant), mais aussi de chauffer l’eau sanitaire de votre logement.
  • La pompe à chaleur Eau/Eau fonctionne quant à elle sur le principe de la géothermie. C’est-à-dire qu’elle puise de l’énergie dans les nappes phréatiques en sous-sol pour pouvoir la restituer sous forme de chaleur dans le logement.

Comment choisir sa pompe à chaleur (PAC) air-eau

En fonction du modèle choisi, il faut peut-être prévoir l’installation de deux modules. Les modèles air/air ou air/eau peuvent être mono-bloc ou bi-bloc : dans ce dernier cas une partie sera présente à l’extérieur (sur la façade de la maison ou sur une zone où il y a peu de passage), et l’autre partie à l’intérieur. L’installation nécessite l’intervention d’un professionnel, pour quelques centaines d’euros.

L’appel à un professionnel sera aussi nécessaire pour réaliser l’entretien périodique de la PAC.

Celui-ci est obligatoire pour les équipements dès 12kW. Pour les autres, la souscription d’un contrat d’entretien reste vivement recommandée pour en maintenir des performances optimales. Pour fonctionner, la PAC consomme de l’électricité, elle demande donc à être raccordée au réseau.

La consommation électrique d’une PAC varie en fonction des conditions climatiques : elle est moindre que son rendement lorsque les températures sont douces (le rapport en kW est alors d’environ 1 pour 4). En revanche, ce dernier n’atteindra généralement qu’un rapport de 100% (ou COP de 1) dès que les températures extérieures passeront la barre des 5°C.

Le prix d’achat d’une PAC Air/Air varie entre 6 000 et 15 000 €, selon le modèle choisi, la superficie et la taille du logement, et hors pose. Les modèles réversibles affichent un surcoût de 300 € à 500 €.

La fourchette d’une PAC Air-Eau oscille entre 10 000 € et 18 000 €, hors pose. Quant au prix des PAC Eau-Eau, il est compris entre 20 000 € et 24 000 €, hors pose.

Des aides financières peuvent être attribuées pour améliorer l’efficacité énergétique de son habitat et permettre un tel investissement : éco-prêt, TVA réduite, prime énergie, subvention de l’ANAH, aides locales…

Chaudière hybride écologique : innovante et ultra performante

Sous l’impulsion de la demande croissante pour les énergies vertes est née la chaudière écologique. Elle combine deux technologies, dont une PAC, sollicitée en priorité, et une autre qui intervient en complément ou prend le relai quand nécessaire.

Plus économe en énergie, elle assure la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire.

Fruit d’une innovation française, la chaudière écologique Boostheat qui prépare son entrée en bourse associe une chaudière gaz à condensation à une pompe à chaleur gaz.

En tant qu’appareil à très haute performance énergétique (THPE), elle assure un excellent rendement en toutes circonstances, même lorsque les températures sont négatives, avec une consommation d’énergie limitée. On la qualifie d’ailleurs de chaudière la moins énergivore au monde (pour en savoir plus, parcourez ce guide sur Boostheat.fr pour vous orienter vers l’énergie ou le mix énergétique le mieux adapté à votre situation).

Boostheat-chaudiere ecologique
La BOOSTHEAT.20 un produit 2 en 1 qui associe une chaudière gaz à condensation à une pompe à chaleur gaz

A savoir également que la Boostheat est équipée d’un thermostat intelligent connecté. Elle ajuste automatiquement la technologie à utiliser en fonction des conditions climatiques extérieures : PAC seule, mix PAC/chaudière gaz ou chaudière gaz seule. En tant que chaudière hybride, Boostheat délivre un rendement constant. Avec un rendement affiché jusqu’à 200% (selon les estimations de la société), il s’agit du meilleur jamais constaté sur le marché à ce jour et permet de diviser sa facture énergétique par deux en moyenne.

Elle assure par ailleurs la production d’eau chaude sanitaire grâce à un ballon grande capacité intégré.

La chaudière écologique Boostheat peut s’installer avec un chauffage au sol ou se coupler à des radiateurs déjà posés.

Le prix de la chaudière hybride THPE Boostheat est de 15000 € environ. Toutefois, son installation ouvre droit à un crédit d’impôt dans le cadre du CITE, à la prime énergie, à la prime Coup de Pouce, à l’éco-prêt à taux zéro, aux subventions de l’ANAH, à la TVA à 5,5%, à des aides locales…

Entre les économies engendrées à moyen terme et les aides proposées, cette chaudière peut donc revenir rapidement rentable.

Les économiques

Certaines chaudières sont reconnues sur le marché pour leur aspect économique. Tour d’horizon.

Chaudière Gaz

Le gaz de ville est une énergie peu chère pour se chauffer : bien que les tarifs puissent fluctuer, c’est une énergie aujourd’hui moins chère que l’électricité. Le gaz naturel nécessite d’être raccordé au réseau, mais il est également possible de se tourner vers le gaz propane dans le cas contraire. Le gaz naturel présente l’avantage de ne pas nécessiter d’endroit de stockage, comme ce peut être le cas avec d’autres énergies comme le bois, les pellets ou le fioul domestique par exemple.

Les dernières chaudières au gaz sont peu énergivores et elles peuvent même être équipées d’un système de régulation.

La chaudière au gaz compte parmi les appareils de chauffage les plus économiques. Le budget moyen pour son installation est d’environ 3500 €, variable selon le modèle et le logement.

chaudière gaz à condensation

Chauffage Bois

Le chauffage au bois connait un nouveau souffle, notamment grâce aux pellets ou granulés de bois.

Les inserts bois et poêles à bois ont en effet le vent en poupe grâce à l’attention portée par les fabricants à leurs performances mais aussi à leur esthétisme.

Ils trônent aujourd’hui fièrement dans les salons où, outre leur fonction de chauffage, ils apportent une touche design et chaleureuse.

avantages poele a bois

Le bois reste la solution la plus économique du marché, et cette source d’énergie a le mérite d’être naturelle et renouvelable. Toutefois, il est nécessaire de disposer d’un endroit de stockage suffisant et d’être en capacité d’entretenir la flamme en rechargeant régulièrement en granulés ou en bûches. Entretenir annuellement sa chaudière bois est indispensable.

La chaleur est plus importante à mesure que l’on s’approche de l’appareil, elle n’est pas aussi homogène qu’avec d’autres systèmes de chauffage et peut nécessiter des chauffages complémentaires.

Il est indispensable de nettoyer souvent l’appareil, d’en ôter les cendres et la suie.

L’insert à bûche est le moins onéreux. Comptez 1 000 € en moyenne. Pour un insert à pellets, la fourchette des prix est large, de 500 € pour l’entrée de gamme à plus de 5000 € environ.

Conseils pour bien choisir son bois de chauffage

Chauffage au fioul

Le chauffage au fioul nécessite de pouvoir stocker le combustible dans une cuve spéciale. Une fois remplie, il n’y a plus à démarches particulières mis à part l’entretien annuel et le réglage des thermostats.

Le chauffage est constant et s’adapte bien aux grandes surfaces.

Toutefois, les prix du fioul sont très volatiles et cette ressource, jugée trop polluante, ne bénéficie plus d’aides de l’Etat.

Il existe toutefois des chaudières fioul basse température, des chaudières fioul à condensation, et même des chaudières mixtes, plus économiques.

La chaudière fioul nécessite un ramonage annuel. Le prix d’une chaudière fioul s’étalonne de 1500 € à 6 000 € environ selon les modèles.

Nouvelle chaudière fioul à condensation

Les chaudières au fioul ont elles-aussi fait l’objet d’innovation ces dernières années, notamment pour les rendre moins énergivores.

C’est le cas de la nouvelle chaudière fioul à condensation. Elle permet de réaliser des économies tout en améliorant son rendement par rapport à une chaudière fioul classique en réutilisant l’énergie produite lors de la combustion du fioul. L’économie de combustible est d’environ 15% à 20%, ce qui induit un impact sensible sur la facture énergétique.

Comme la chaudière fioul traditionnelle, elle nécessite de stocker le combustible. Son entretien est annuel.

Il faut prévoir de débourser entre 5 000 € et 12 000 € pour l’achat d’une chaudière fioul à condensation.

Chauffage électrique : facile d’installation mais énergivore

Le chauffage électrique est souvent promu pour sa facilité d’installation et d’utilisation. Il suffit de brancher les radiateurs électriques sur le courant pour qu’ils soient opérationnels.

Les convecteurs électriques sont très abordables à l’achat. La gamme de prix des radiateurs à inertie débute dès 150 € et peut aller jusqu’à 1500 € selon les appareils.

Mais ils s’avèrent être énergivores et donc peu économiques à l’usage. Leur utilisation est de ce fait plutôt préconisée comme chauffage d’appoint ou à réserver aux petites pièces.

En conclusion

  • La PAC est économique et écologique ;
  • La PAC fonctionne même en cas de températures basses mais l’efficacité est réduite ;
  • La chaudière hybride écologique associe deux technologies, dont une PAC ;
  • La chaudière écologique Boostheat est la moins énergivore et celle qui assure le meilleur rendement ;
  • Le gaz de ville est une solution économique pour les logements qui y sont reliés, mais reste comme les autres énergies soumises aux aléas du marché ;
  • Le chauffage au bois est le plus économique. Il est aussi le plus chaleureux mais demande un entretien très fréquent ;
  • Le chauffage au fioul est performant pour les grandes surfaces. Il demande un grand espace de stockage et il est soumis à de fortes fluctuations de prix ;
  • Les chaudières fioul à condensation sont plus économiques ;
  • Le chauffage électrique est parfait pour les petites surfaces ou pour un chauffage d’appoint ;
  • L’entretien périodique du dispositif de chauffage installé est nécessaire, pour sa pérennité et son optimisation. Il est même une obligation légale pour certains appareils ;
  • Des aides financières peuvent être obtenues sous condition pour aider à l’achat des dispositifs écologiques.

Informations
Quel chauffage choisir ? Le guide complet
Nom de l'article
Quel chauffage choisir ? Le guide complet
Description
Tandis que la saison froide approche, la question du choix d'un chauffage se pose. Les solutions sont multiples. Voici notre guide complet pour bien choisir.
Auteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici