Browse By

KatEL et NØé, navires tout électrique

KatEL et NØé, navires tout électrique

KatEL, un navire tout électrique

Navires et solutions électriques : Coprexma présente deux projets au salon Euromaritime

Navires et solutions électriques : Coprexma présente deux projets au salon Euromaritime

KatEL, NØé, ces doux prénoms ne sont pas ceux de nouveau-nés mais ceux de projets innovants nés de l’imagination et de l’expertise de l’équipe de Coprexma, bureau d’architecture et d’études navales breton. Il s’agît de navires à passagers, un catamaran tout électrique et un ferry alimenté par pile à combustible que l’équipe d’ingénieurs et d’architectes présentera au salon Euromaritime à Paris, du 31 janvier au 2 février 2017.

Un catamaran tout électrique

Particulièrement adapté pour la navigation fluviale, les zones marines protégées et les ports, KatEL, pour « catamaran électrique », est un navire de 22 mètres d’une capacité de 120 passagers, conçu pour répondre à la demande d’un navire zéro émission devant effectuer des liaisons inter-villes. Equipé d’une double propulsion électrique, le catamaran dispose d’un parc batteries d’une autonomie de deux heures, avec un système de recharge rapide à quai. Il peut également fonctionner en mode hybride, avec l’appui de deux groupes électrogènes, ce qui lui permet d’effectuer des traversées plus longues et à plus grande vitesse. Avec ce navire, Coprexma propose une solution adaptée à des usages de navettes dans les environnements sensibles, efficace et disponible.

Un navire zéro émission

Porté par Barillec marine, spécialisée dans la propulsion hybride et électrique, la production, la distribution et le stockage de l’énergie, NØé est projet de navire à passagers du futur propulsé à l’aide de piles à combustible. Il s’agirait de construire un ferry de 35 mètres, d’une capacité de 200 passagers, pouvant effectuer des liaisons vers les îles et assurer la continuité des territoires. Barillec marine a réuni plusieurs partenaires autour du projet : le bureau d’architecture et d’études navales Coprexma, le chantier Piriou, l’armement Penn Ar Bed, le producteur de piles à combustible Symbio Fcell et l’ENSM, école nationale supérieure maritime. Coprexma a réalisé le design et a validé l’embarquement des différents composants de ce nouveau concept de propulsion. Le bureau d’architecture et d’études navales espère démarrer prochainement une phase de prototypage sur un démonstrateur. L’idée est d’évaluer la réactivité des piles, leur comportement et leur conduite dans le but de formaliser un cadre réglementaire européen permettant de développer l’usage de cette technologie.

Pour l’avenir de la pêche aussi

Coprexma est également le créateur de Sérénité, un projet de navire de pêche du futur de 12 mètres labellisé par le Pôle mer Bretagne-Atlantique, que les architectes viennent de décliner dans une version méditerranéenne. Coprexma a réalisé l’étude de faisabilité d’un lamparo ciblant le poisson bleu pour le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins du Languedoc-Roussillon (Occitanie, Pyrénées, Méditerranée) : SérénitéMED est un projet de catamaran de 12 mètres à propulsion hybride diesel-électrique.

 

A propos de Coprexma

« L’art de concevoir pour la mer. »

Le bureau d’architecture et d’études navales COPREXMA concentre plus de 30 ans d’expertise dans la conception de bateaux de travail, en premier lieu pour la pêche. Plus de 500 navires voguent sous toutes les latitudes, nés de l’imagination et du savoir-faire de ses fondateurs Jean-François ANSQUER et Gilles ROLLAND, entourés d’une équipe de jeunes ingénieurs et architectes. Leur cheval de bataille : une conception optimisée des carènes et une recherche permanente des solutions les plus adaptées à l’intégration des équipements et apparaux indispensables aux bateaux de travail. Leader sur la pêche, Coprexma compte 6 navires en construction et plusieurs projets de 10 à 30m pour la France ainsi qu’une série de 12m et un navire charge à l’étude pour l’export. L’étude compte aussi une vingtaine de contrats en cours pour des dossiers administratifs, réglementaires, de stabilité, des refontes de bateaux de pêche, de navires à passagers ou de navires de servitude…Tournés vers l’avenir les architectes planchent aujourd’hui sur plusieurs navires innovants. En 2016 l’entreprise qui compte 5 salariés a réalisé un chiffre d’affaires de 550 000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »