Browse By

Le bon sens voudrait que l’on fasse appel aux personnes à mobilité réduite pour améliorer la conception architecturale

Le bon sens voudrait que l’on fasse appel aux personnes à mobilité réduite pour améliorer la conception architecturale

accessibilite-architecturale

La façon dont les handicapés interagissent avec leur environnement, et leur longue expérience, peuvent compléter et améliorer le travail des architectes et des concepteurs. Une initiative de l’UE a étudié cette approche d’une conception architecturale plus large et inclusive.

Le projet AIDA (Architectural design in dialogue with dis-ability theoretical and methodological exploration of a multi-sensorial design approach in architecture), financé par l’UE, voulait comprendre dans quelle mesure la grande expérience pluri-sensorielle des handicapés physiques pouvait être utile aux pratiques et aux conceptions en architecture.

Les partenaires du projet ont conçu des théories et de nouvelles approches de recherche, pour tirer parti de l’expérience des handicapés et des concepteurs. Ils ont conduit des recherches approfondies sur les activités quotidiennes et l’expérience spatiale des personnes handicapées, et ont visité des immeubles avec elles.

L’équipe d’AIDA a conduit plusieurs études de cas pour reconstituer le processus de conception d’initiatives notables où le handicap a été d’une grande importance. Elle a rencontré des clients, des architectes et des conseillers en accessibilité, et visité divers sites en compagnie ou non de handicapés.

Les chercheurs ont choisi un concours réel d’architecture, pour déterminer dans quels cas il convient d’inclure des handicapés sensoriels à l’équipe de conception, pour servir d’experts. Des architectes et des concepteurs professionnels ont ainsi collaboré avec des aveugles pour déterminer comment améliorer la conception en architecture.

Les travaux du projet ont montré qu’en approchant l’architecture dans la perspective du handicap, les architectes et les concepteurs élargiront leur concept de l’espace lui-même, ainsi que leur compréhension de la conception, conduisant à des solutions innovantes.

Le projet AIDA a démontré comment l’architecture peut bénéficier de l’expertise des personnes handicapées, acquise par l’expérience, et de la notion plus vaste de conception inclusive. Le fait d’intégrer les personnes handicapées améliorera la qualité de vie de tous les citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »